Orange Bank débarque dans 14 boutiques d'Occitanie

 |   |  690  mots
Orange Bank vise les 400 000 clients d'ici fin 2018.
Orange Bank vise les 400 000 clients d'ici fin 2018. (Crédits : DR)
L’opérateur téléphonique Orange a lancé jeudi 2 novembre son nouveau service Orange Bank attendu depuis plusieurs mois. Quatre boutiques de l’opérateur dans l’agglomération toulousaine fournissent ce service.

Elle était attendue depuis plusieurs mois après un premier report de son lancement prévu initialement début juillet. La nouvelle banque 100 % mobile, Orange Bank, a été officiellement lancée par l'opérateur de télécommunications Orange jeudi 2 novembre, partout en France. Dans la région Occitanie, 14 boutiques sont habilitées à fournir ce nouveau service sur les 56 installées sur le territoire. L'agglomération toulousaine dispose elle de quatre boutiques où il est possible d'ouvrir un compte Orange Bank (centres commerciaux de Labège, Blagnac et Balma-Gramont et rue Alsace-Lorraine).

Ainsi, 102 conseillers Orange (sur les 600 qui travaillent en Occitanie, NDLR), présents dans ces 14 enseignes, ont bénéficié de la formation IOBSP (Intermédiaires en Opérations de Banque et en Services de Paiement), afin d'accompagner la clientèle dans l'ouverture de leur nouveau compte bancaire, en boutique. Il est également possible d'ouvrir celui-ci via l'application mobile d'Orange Bank. Quel que soit le mode de souscription, il sera demandé au client une pièce d'identité (deux s'il passe par l'application, NDLR) et un justificatif de domicile.

La prise de pouvoir du smartphone

"C'est une banque universelle sans condition de revenus, une banque 100 % mobile, une banque au centre des usages", voilà comment Patricia Goriaux, directrice Sud Orange, présente Orange Bank. Avec cette dernière, le client gère entièrement son compte bancaire depuis son mobile et l'application dédiée à la nouvelle banque. "Le smartphone, s'il est équipé de la technologie de paiement sans contact, devient un véritable moyen de paiement, en plus de la carte bancaire", ajoute la directrice régionale.

Le client, qui bénéficie d'un chéquier, d'une carte gratuite et d'un compte sans frais de gestion, peut effectuer avec son smartphone des paiements et des virements par SMS, sans frais. À noter que le titulaire du compte peut réaliser des retraits d'argent dans tous les distributeurs de la zone euro, aussi bien en France qu'à l'étranger, sans aucun surcoût. Enfin, les frais liés aux découverts (ou frais d'agios) sont de 8 %, cependant aucune commission d'intervention supplémentaire n'est demandée. Une vraie différence par rapport aux établissements bancaires classiques. Mais Orange Bank présente tout de même quelques inconvénients.

"Le client doit au minimum effectuer trois opérations avec sa carte bancaire par mois sous peine de se voir facturer la somme de 5 euros, car nous souhaitons des membres actifs ", détaille Christelle Péchier, directrice des offres et de l'expérience clients chez Orange Bank.

Il est également impossible de déposer de l'argent en liquide sur le compte de cette nouvelle banque, pour des raisons de sécurité, évoque-t-on du côté de l'opérateur. A contrario, Orange travaille déjà à l'encaissement de chèques de manière dématérialisée, et devrait pouvoir proposer ce service à sa clientèle dans les prochains mois. La somme de 5 euros peut aussi être facturée au titulaire si celui-ci fait appel à un conseiller Orange pour effectuer une opération qu'il pouvait réaliser seul à l'aide de l'assistant virtuel disponible sur l'application à tout moment.

Une banque totalement gratuite, alors où Orange y trouve son compte ?

"Orange Bank est un produit destiné au plus grand nombre et pas seulement aux geeks. C'est une offre grand public", assure Patricia Goriaux. Ainsi pour toucher le plus grand nombre de clients possibles, Orange mise sur le livret d'épargne rémunéré à 1% (contre 0,75% pour le livret A, NDLR) et sur les crédits immobiliers et à la consommation. "C'est sur ces deux derniers produits, qui devraient être disponibles en milieu d'année 2018, que nous attendons des revenus", explique Christelle Péchier. Enfin, Orange Bank perçoit une redevance du commerçant sur les paiements sans contact.

Avec cette offre qui se veut innovante et totalement digitale, Orange Bank mise sur 400 000 clients d'ici la fin d'année 2018 et 2 millions de clients d'ici 10 ans. Des chiffres optimistes pour cette néobanque quand on fait la comparaison avec N26, fondée en 2013, qui n'a séduit que 100 000 clients depuis et le Compte Nickel qui a attiré 730 000 adeptes depuis sa création en 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2017 à 2:26 :
Tre bien com bank

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :