Biotech : pas de chiffre d'affaires pour Cerenis Therapeutics mais des avancées médicales

 |   |  203  mots
Jean-Louis Dasseux, PDG de Cerenis Therapeutics
Jean-Louis Dasseux, PDG de Cerenis Therapeutics
Cerenis Therapeutics, basée à Labège, vient de publier ses résultats annuels. Conformément à ce qu'elle avait prévu, la biotech dirigée par Jean-Louis Dasseux (traitement des maladies cardiovasculaires et métaboliques) n'enregistre pas encore de chiffre d'affaires mais affiche une trésorerie confortable après le vif succès de son entrée en bourse en 2015.

Après la spectaculaire entrée en bourse de 2015 (53,4 millions d'euros levés), la biotech Cerenis Therapeutics affiche des résultats conformes à ses attentes. Le chiffre d'affaires est toujours nul, mais la trésorerie s'élève à 43 millions d'euros.

Spécialisée dans le développement de thérapies ciblant l'augmentation du taux sanguin de HDL - un "bon cholestérol" -  pour traiter les maladies cardiovasculaires et métaboliques, la société mène deux études cliniques importantes qui pourraient mener à la commercialisation de traitements en 2018.

Jean-Louis Dasseux se dit confiant :

"Nous sommes satisfaits des avancées cliniques de 2015, réalisées conformément au calendrier annoncé et prometteuses en termes de résultats. Cerenis dispose des ressources financières suffisantes pour poursuivre le recrutement des patients et mener à terme la phase II de l'étude Carat et la phase III de l'étude Tango, dont les résultats sont respectivement attendus au premier et au troisième trimestre 2017. Une potentielle autorisation de mise sur le marché est prévue au troisième trimestre 2018."

Pour rappel, Jean-Louis Dasseux a remporté le "Prix spécial du jury" lors de la soirée Biznext organisée par La Tribune Toulouse en décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :