Les technologies spatiales sont-elles applicables au secteur automobile ?

 |   |  586  mots
La navette autonome EZ10 d'Easymile à Toulouse.
La navette autonome EZ10 d'Easymile à Toulouse. (Crédits : Gael Cérez)
Les entreprises du spatial voudraient transposer leurs technologies dans le secteur automobile, notamment pour la voiture connectée et pour le véhicule autonome.

Le secteur spatial se sent-il à l'étroit dans l'espace ? Selon la société de conseil en innovation Alcimed, plusieurs acteurs majeurs du secteur spatial souhaiteraient redescendre sur terre et...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2016 à 10:46 :
Bien évidemment que les techniques aérospatiales peuvent servir à tous les moyens de transport... Je ne citerai que les automatismes, les nouveaux matériaux .

Siemens Transportation worldwide s'installe à Toulouse.. Qu'attends-donc nous pour encourager un pôle mondial des nouveaux transports à Toulouse? Nous avons toutes les resources et centres de recherche ici pour transformer l'essai. Les nouveaux transports sont les véhicules autonomes, les moyens de transport terrestres électriques les télécabines du futur et hybrides: (Même véhicule circulant en ville et pouvant se sustenter par câbles au dessus des zones urbaine et difficiles ) etc...

Qu'attends donc nous?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :