Internet des objets, Ludovic Le Moan (Sigfox) lance l'IoT Valley à Labège

 |   |  456  mots
La Tic Valley devient IoT Valley
La Tic Valley devient IoT Valley
En devenant IoT Valley, le concentré d'entreprises high-tech de Labège près de Toulouse confirme sa spécialisation dans l'internet des objets. L'association, qui surfe sur le succès grandissant de Sigfox, s'apprête aussi à déménager et à accueillir les filiales de grands groupes industriels. Le CEO de Sigfox, Ludovic Le Moan, laisse par ailleurs entendre qu'il pourrait accueillir de nouveaux actionnaires d'envergure internationale.

TIC Valley devient IoT Valley. "En ligne de mire, un objectif : fédérer tout un écosystème spécialisé dans l'internet des objets à Toulouse, et le faire rayonner dans le monde entier", explique Ludovic Le Moan, président de l'association IoT Valley et CEO de Sigfox, leader dans le secteur des réseaux bas débit pour objets connectés.

L'IoT Valley qui a changé de nom le 21 mai accueille l'incubateur de startups Le Camping, un espace baptisé "la Passerelle" pour les entreprises en croissance, ainsi que des bureaux. Il devrait continuer à accueillir des projets qui ne sont pas directement liés à l'internet des objets, précise Ludovic Le Moan, "mais nous allons communiquer principalement sur notre activité autour des objets connectés. En province, pour être visible, il faut choisir son camp. Ce changement de nom traduit une spécialisation."

Portée par la notoriété grandissante de Sigfox, l'IoT Valley suscite l'intérêt d'entreprises mondiales. "De grands groupes industriels souhaitent installer des filiales spécialisées dans notre structure", indique Ludovic Le Moan.

"Aujourd'hui, nous finalisons des contrats avec trois d'entre eux. Ils vont utiliser la connectivité Sigfox, puiser dans le réseau de l'association pour trouver les compétences dont ils ne disposent pas en interne et bénéficier de tout l'écosystème que nous avons mis en place."

Un déménagement à l'étude

Pour être en capacité d'accueillir ces nouvelles entités, IoT Valley compte déménager dans des locaux plus grands. "Nous travaillons actuellement avec des architectes sur des plans neutres, précise Ludovic Le Moan, qui avait déjà évoqué le projet en décembre dernier lors d'une Matinale Objectif News. L'ensemble pourrait être composé de plusieurs bâtiments connectés entre eux, dont un de 5 000 m2 réservé à Sigfox." Le CEO de l'entreprise ne laisse cependant rien filtrer sur l'emplacement de ce complexe. "Pour l'instant, nous sommes encore libres, élude-t-il. Nous discutons avec tout le monde, nous avons de nombreuses pistes. Soit nous trouverons une vraie dynamique avec Labège, soit nous irons ailleurs."

De nouveaux actionnaires pour Sigfox ?

Une chose est sûre, l'IoT Valley bénéficie de la croissance explosive de Sigfox. En février dernier, la société parvenait à lever 100 millions d'euros. Aujourd'hui, "elle se structure et compte une centaine de salariés, déclare Ludovic Le Moan. 150 embauches sont encore prévues voire plus, étant donnés tous les contrats que nous signons actuellement."

L'opérateur qui vise une entrée au Nasdaq en 2016 continue à déployer ses antennes dans le monde entier. De nouveaux actionnaires d'envergure internationale, "cotés en bourse", pourraient la rejoindre. "Des annonces vont être faites dans les deux prochaines semaines", confie le dirigeant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :