Attentat de Nice : la minute de silence des Toulousains

 |   |  222  mots
Les élus de la Mairie de Toulouse, mais aussi le sénateur Claude Raynal et la députée Martine Martinel, ont participé à cette minute de silence
Les élus de la Mairie de Toulouse, mais aussi le sénateur Claude Raynal et la députée Martine Martinel, ont participé à cette minute de silence (Crédits : Rémi Benoit)
Les élus de Toulouse se sont réunis ce midi (lundi 18 juillet) place du Capitole pour une minute de silence. Plusieurs centaines de Toulousains ont participé à ce moment de recueillement en hommage aux victimes de l'attentat de Nice.

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole a invité les Toulousains qui le souhaitaient à se réunir, ce lundi 18 juillet à midi, pour participer à la minute de silence observée nationalement en mémoire des victimes de l'attentat perpétré sur la promenade des Anglais le jeudi 14 juillet.
Cet hommage s'est inscrit dans le cadre des trois jours de deuil national décrété par le gouvernement les 16, 17 et 18 juillet.
Plusieurs centaines de Toulousains ont ainsi participé à ce moment, sous le soleil écrasant de la place du Capitole. Ils étaient cependant moins nombreux que lors des rassemblements en hommage aux victimes de Charlie Hebdo ou des attaques du 13 novembre.

Dans le même moment, le service de transports publics Tisséo a été interrompu à midi, le temps de la minute de silence.

Au Conseil régional présidé par Carole Delga, les agents de la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée, se sont aussi rassemblés pour une minute de silence sur les sites des Hôtels de Région à Montpellier et Toulouse et sur l'ensemble des représentations de la Région réparties sur le territoire.

Pour rappel, le 14 juillet, 84 personnes, dont 10 enfants, sont mortes à Nice après l'attaque d'un homme qui a foncé dans la foule au volant d'un poids lourd.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :