COP21 : une rédaction éphémère à Toulouse pour informer "différemment"

 |   |  433  mots
Une trentaine de Toulousains formeront la rédaction éphémère. Au centre, la journaliste Cécile Varin.
Une trentaine de Toulousains formeront la rédaction éphémère. Au centre, la journaliste Cécile Varin. (Crédits : DR)
L'accélérateur toulousain Ekito accueillera pendant la première semaine de négociations sur le climat l'événement Place to Be. Journalistes, développeurs et étudiants formeront une rédaction éphémère qui fournira un JT quotidien et des contenus multimédias. Conférences, ateliers et événements festifs sont également prévus. Objectif : informer de manière plus concrète et moins négative sur les enjeux du changement climatique.

"Aujourd'hui, les gens ne se sentent pas du tout concernés par la COP21. Or, selon un sondage que nous avons réalisé 80 % des personnes interrogées estiment qu'on ne parle pas assez du climat. Les médias dans leur grande majorité ne répondent pas au besoin d'information des citoyens sur ce sujet", assure Cécile Varin. Cette journaliste indépendante (qui a notamment travaillé pour Sud Radio) est la coordinatrice à Toulouse de l'événement national Place to Be.

Rédaction éphémère et tour d'horizon des initiatives locales

L'initiative se tiendra du 30 novembre du 4 décembre, lors de la première semaine de la conférence sur le climat (COP21) organisée à Paris. L'accélérateur toulousain Ekito accueillera une rédaction éphémère qui fournira chaque jour un journal télévisé et des contenus multimédias. L'équipe d'une trentaine de personnes rassemble des journalistes, des étudiants mais aussi des développeurs ou des community managers. Objectif : informer de manière plus concrète et moins négative sur les enjeux du changement climatique.

"Par exemple, grâce la datavisualisation, nous allons réaliser des graphiques pour montrer quelle est la consommation d'énergie dans chaque commune de la région Midi-Pyrénées. Cela permettra de comparer sa ville avec la ville voisine", poursuit Cécile Varin.

L'événement Place to Be veut aussi mettre l'accent sur les initiatives déjà à l'œuvre dans la région. Des entreprises toulousaines, à l'image de Naïo technologies, feront part de leur expérience.

Le programme de la semaine

Ateliers et événements festifs sont également prévus pour parler de manière plus légère du climat. Au programme (chaque événement requiert une inscription préalable) :

  • un serious game pour simuler les négociations de la COP21, prévu lundi 30 novembre à 18 h 30 à TBS et mardi 1er décembre à 19 h à la CCI de Toulouse.
  • une conférence sur un ton humoristique avec la mise en scène de la vie de Jean-Lou Fourquet qui lutte contre le changement climatique, lundi 30 novembre à 19h au sein d'Ekito. La conférence sera suivie d'un concert pour le climat du groupe toulousain Spinning Dust.
  • une formation à la datavisualisation, mercredi 2 décembre de 9 h 30 à 12 h 30 à Ekito.
  • débat autour de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) mis en scène sous la forme d'un procès, le jeudi 3 décembre à 14 h à la CCI Midi-Pyrénées (Blagnac).
  • une master-class climat sur le thème "Le changement climatique et mon entreprise, quel rapport?", vendredi 4 décembre de 9 h 30 à 12 h à Ekito.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :