Kaufman & Broad va construire logements et hôtel sur l'ex-Institut Claudius Regaud

 |   |  209  mots
Un ensemble hôtelier, une résidence de services, des logements et des commerces, voilà le projet retenu par le CHU de Toulouse et porté par le promoteur Kaufman & Broad pour réhabiliter l’ancien Institut Claudius Regaud. Le dépôt de permis est prévu au premier semestre 2017.

C'est un foncier qui était parmi les plus convoités de l'hyper centre toulousain. À La Grave, l'ancien bâtiment de 20 000 m2 qui abritait l'Institut Claudius Regaud (ICR) était vacant depuis le déménagement des équipes soignantes à l'institut universitaire du cancer sur le site de l'Oncopole.

Ce foncier, propriété du CHU et de l'ICR, a fait l'objet d'un appel d'offres et d'un concours pour être réhabilité. C'est le projet du promoteur Kaufman & Broad, confié à l'architecte Pierre Louis Taillandier qui vient d'être retenu. "Nous allons développer un ensemble hôtelier, une résidence services, des commerces, et des logements sur environ 25 000 m2", annonce, Jacques Rubio, le directeur général Kaufman & Broad grand Sud-Ouest.

Le promoteur compte par ailleurs actuellement 31 opérations en cours dans l'agglomération toulousaine, représentant 2 500 logements en cours de commercialisation ou en travaux. Il a enregistré une augmentation de ses ventes de 20 % entre le premier semestre 2015 et le premier semestre 2016.

À noter que ce projet est différent de celui qui concerne le dôme de la Grave, qui fait quant à lui l'objet d'un projet de reconversion mené par la Mairie de Toulouse (lire : Le dôme de la Grave transformé en lieu d'expositions et d'événement dès 2017)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/09/2016 à 18:54 :
Il n'est pas vacant il abrite le centre de dépistage le service de gériatrie et le PASS ! Et pour le moment on sait pas ou ils vont aller !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :