Les cinq chiffres clés de la politique de la ville à Toulouse

 |   |  249  mots
3 000 démolitions de logements sont programmées à Toulouse d'ici 2025
3 000 démolitions de logements sont programmées à Toulouse d'ici 2025
Les grands chantiers de la politique de la ville se déclinent en rénovation de logements, vastes opérations de démolitions et reconstructions, amélioration de l’espace public et nouveaux équipements. Jean-Luc Moudenc a dressé un bilan d'étape cette semaine.
  • 54 065. C'est le nombre d'habitants concernés par la politique de la ville mise en œuvre à Toulouse. Il s'agit de la concrétisation du contrat de ville signé en juillet 2015 entre l'État les communes, les collectivités, la CAF et les offices HLM, l'agence régionale de santé... L'objectif de ce programme est de réduire les inégalités sociales, scolaires, de revenus, de santé dans les quartiers identifiés comme étant prioritaires entre 2015 et 2020. Ceci concerne 13 % de la population.
  • 20. C'est le nombre de quartiers prioritaires du territoire toulousain. Il s'agit du Grand Mirail qui concerne Mirail université, la Reynerie, Bellefontaine-Milan, Bagatelle La Faourette, Papus, Tabar, Bordelongue. Les Pradettes, Arènes, Cépière-Beauregard, Izards-La Vache, Bourbaki, Negreneys, La Gloire, Soupetard, Empalot, Breguet-Lecrivain, les Maraîchers.
  • 155 millions d'euros, dont 140 millions dédiés au renouvellement urbain. C'est le budget consacré aux actions en faveur de la politique de la ville à Toulouse entre 2015 et 2020. Dans le cadre de l'amélioration de l'habitat, à ce jour, 2 375 logements ont été démolis et 2 280 reconstruits. L'enjeu est d'installer de la mixité à l'échelle de la ville et de la métropole.
  • 3 000. C'est le nombre de nouvelles démolitions de logements programmées à Toulouse d'ici 2025. Les quartiers concernés sont les Izards, Empalot, le Grand Mirail dont Bagatelle ainsi que Reynerie et Bellefontaine.
  • 90 %. C'est la part de logements sociaux concernés par les démolitions. L'objectif étant de les remplacer par des logements à loyer modéré et des logements en accession à la propriété.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :