Immobilier : 2016, une année de super croissance pour Midi 2i

 |   |  485  mots
En 2016, Midi 2 i a investit 7,1 millions d'euros dans le programme ID Balma
En 2016, Midi 2 i a investit 7,1 millions d'euros dans le programme ID Balma (Crédits : David Bacus)
Avec un chiffre d’affaires en hausse de 23 % et une capacité d’investissement qui dépasse désormais le milliard d’euros, Midi 2i affiche des résultats exceptionnels en 2016 et amorce une diversification dans le secteur des EHPAD.

Avec 144 millions d'euros d'investissements réalisés en 2016 et répartis sur huit fonds, Midi 2i, la filiale d'ingénierie immobilière de la Caisse d'Epargne dresse un bilan exceptionnel. "Nous n'avions jamais autant investi en une année," a pointé Pierre Cabrol, son président à l'occasion de la présentation du bilan annuel le 14 juin dernier.

Midi 2i affiche désormais une capacité d'investissement de 1,2 milliard sur l'ensemble de ses foncières et a vu, cette année, son chiffre d'affaires progresser de 23 % pour atteindre 5,073 millions d'euros. Une tendance qui ne s'est jamais inversée depuis sa création en 2015.

Autre particularité ces derniers mois pour la filiale immobilière régionale, une année 2016 marquée par des investissements hors Occitanie. Midi 2i n'a réalisé qu'un seul investissement de 7,1 millions d'euros dans un immeuble de bureaux de 3 000 m2 à Balma.

" L'année a été marquée par des opportunités d'acquisitions hors région, notamment en Bretagne, et à Nantes, avec un portefeuille de commerces de 90 millions d'euros," décline Jean-Luc Barthet le directeur général délégué de Midi2i.

Investir dans les EHPAD

D'ici fin 2017, Midi 2i prévoit la création de deux nouvelles foncières. La première sera créée en partenariat avec la Caisse des dépôts et le groupe Edenis, dédiée au développement de solutions d'hébergement pour personnes âgées ou dépendantes. Ce fonds Edenis doté d'une capacité d'investissement de 100 millions d'euros se concrétisera par la construction d'un premier établissement de 90 lits fin 2018 à Blagnac.

Une seconde foncière, VALMI 2, d'une capacité d'investissement de 150 millions d'euros pour l'acquisition de Retail Parks dans la continuité de VALMI 1 sera signée cet été entre le groupe Duval et Midi Foncière.

"Ces exemples illustrent nos futures perspectives de développement, a indiqué Pierre Cabrol, soulignant la volonté à la fois de continuer à investir dans de nouvelles métropoles stratégiques Toulouse bien sûr, mais aussi Bordeaux, Lille, Lyon, Paris, Marseille, Grenoble, Montpellier, Nantes ou Rouen et d'élargir notre cible d'investisseurs avec le projet d'investir dans une dizaine de maisons de retraite d'ici cinq ans."

Dans ce marché, où la concurrence provient essentiellement des grosses SCPI parisiennes, Midi 2i y voit une façon de donner à ses nouveaux fonds, une envergure nationale.

Dans l'agglomération toulousaine, Midi 2i ne dispose que de peu de réserves foncières, principalement un terrain d'un hectare à Basso-Cambo sur lequel sera réalisé un programme de 23 000 m2 de bureaux constructibles. "Nous finalisons actuellement la signature d'un premier bail de 6 000 à 7 000 m2 pour cette opération qui verra la jour en 2018", décrit Jean-Luc Barthet.

 Dans ce contexte Midi 2i envisage un chiffre d'affaires supérieur à 5,5 millions d'euros en 2017 et un volume supérieur à 100 millions d'euros concernant les acquisitions. Avec des investissements annuels entre 100 et 150 millions d'euros, la société table sur la même dynamique en 2018.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :