L'industrie du futur, quelles conséquences dans l'aéronautique ?

 |   |  468  mots
En 2014, la table ronde des Trophées de l'Aéronautique avait pour thème Croissance de l’aéronautique : quelles opportunités pour les PME et ETI françaises ?
En 2014, la table ronde des Trophées de l'Aéronautique avait pour thème "Croissance de l’aéronautique : quelles opportunités pour les PME et ETI françaises ?" (Crédits : Rémi Benoit)
À l'occasion des Trophées de l'Aéronautique 2015, qui se dérouleront le 19 novembre prochain à Toulouse, La Tribune-Objectif News organise une table ronde sur le thème "Industrie du futur, robotisation, fabrication additive, entreprise libérée : les nouveaux défis de l'aéronautique". Plusieurs experts et chefs d'entreprises analyseront les bouleversements actuels de l'industrie, et comment la supply chain peut s'y adapter.

Une usine où les robots et les humains travaillent côte à côte, où les opérateurs ont un vrai pouvoir de décision, où les matériaux ne sont plus gaspillés, où les machines détectent elles-mêmes leur pannes avant qu'elle ne surviennent... de la science-fiction ? Pas sûr.

L'actualité récente montre que l'industrie du futur n'est plus un vœu pieux, mais une priorité des chefs d'entreprise et aussi de l'État. Il faut dire que sur cette question, la France enregistre un retard considérable sur l'Allemagne, qui a commencé la modernisation de ses usines il y a déjà 10 ans. En France, l'industrie représente 12,4 % du PIB, et l'on considère qu'un pays se désindustrialise quand il descend sous les 10 %.

Preuve d'une véritable prise de conscience, 12 octobre dernier à Figeac, le ministre de l'Économie Emmanuel Macron lui-même a annoncé un appel à projets de 100 millions d'euros destiné aux PME qui investiront dans la fabrication additive, la robotique, ou encore la réalité augmentée. À Toulouse, le salon de l'industrie du Grand Sud, SIANE, organisé en octobre, a mis en avant startups et grands groupes impliqués dans l'industrie du futur.

L'enjeu de cette "révolution"? Produire mieux, produire vite, produire propre, et produire en France. Il en va naturellement de la santé industrielle du pays, mais aussi du bien-être des personnes qui travaillent dans les usines.

À l'heure où la performance ne dépend plus seulement de l'efficience opérationnelle mais aussi de la créativité, de la rapidité, de l'adaptabilité des produits et des entreprises, La Tribune-Objectif News propose à l'occasion des Trophées de l'Aéronautique une table ronde intitulée "Industrie du futur, robotisation, fabrication additive, entreprise libérée : les nouveaux défis de l'aéronautique".


Les invités de cette table ronde sont :

- Tahar Melliti, directeur général de l'Alliance pour l'Industrie du futur

 - Gilbert Casamatta, président de l'IRT Saint-Exupéry

 - Jérémie Pedros, directeur d'Actemium Toulouse Robotique & Automation

- Nicolas Bonleux, directeur général de Liebherr-Aerospace & Transportation SAS

 et Corinne d'Agrain, présidente du directoire d'Irdi Gestion.

En ouverture de cette cérémonie, le vice-président exécutif d'Airbus Christian Cornille prendra la parole pour donner sa vision du secteur et sa stratégie. Il s'exprima sur l'industrie aéronautique en tant que communauté mais aussi en tant qu'écosytème
avec des perspectives et challenges très importants (ramp up, customer satisfaction, compétitivité,...) Il abordera aussi la métamorphose à opérer vers la maturité industrielle et la digitalisation.

Rendez-vous le 19 novembre, à 18h30, à l'Espace Cobalt de Toulouse.

Suite aux attentats survenus à Paris, les mesures de sécurité seront renforcées.

Inscriptions ici -->http://objectifnews.latribune.fr/evenements/trophees-de-l-aeronautique/2015-09-04/trophees-de-l-aeronautique.html

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :