Biznext : le monde change, le travail aussi

 |   |  585  mots
Arnaud Chaigneau, directeur marketing de Numa, sera à Toulouse le 16 décembre prochain.
Arnaud Chaigneau, directeur marketing de Numa, sera à Toulouse le 16 décembre prochain. (Crédits : William Jezequel)
Arnaud Chaigneau, CMO de l'accélérateur parisien Numa, sera l'invité de Biznext le 16 décembre à Toulouse. Objectif de cette soirée : faire émerger des idées nouvelles, être plus créatifs, avoir moins peur, être optimistes et trouver des solutions ensemble. L'accélération des technologies disponibles, l'impact du numérique et l'urgence climatique rendent indispensable de travailler autrement. Entretien.

Pourquoi doit-on travailler autrement ?
Les enjeux ont changé. Auparavant, dans les entreprises, les enjeux étaient uniquement de l'ordre de la croissance business. Ce n'est plus le cas, car désormais, pour les entreprises, les enjeux sont aussi sociétaux et environnementaux. La question de l'impact de l'activité (sur l'environnement, sur les salariés, etc.) ne se posait pas. Ce n'est plus le cas et ça change tout, que l'on soit une PME, un grand groupe ou une institution.

Quel changement sur le travail ?
La prise de conscience de l'interdépendance oblige à davantage de responsabilité, qu'elle soit individuelle ou collective. Chaque structure doit apprendre à collaborer pour trouver des solutions inédites et doit avoir une attitude différente. La concurrence elle-même est en train de changer et, personnellement, je crois en un avenir où Peugeot peut travailler avec Renault, son concurrent direct, sur des projets ambitieux. Et, en fait, cela est sans doute déjà vrai.

Comment faire travailler ensemble des acteurs que rien ne prédestinait à collaborer ?
Actuellement, les entreprises, de plus en plus rares, qui ne voient rien des changements en cours ont une espérance de vie faible. D'autres se disent qu'elles vont mourir et attaquent "les barbares", notamment en rachetant des startups pour les étouffer. Une troisième catégorie d'entreprises choisit de collaborer. Numa propose à la fois d'accélérer les startups et d'appuyer les grands groupes dans leur transformation numérique. Dans un esprit d'open innovation, il faut ouvrir les champs de visions et explorer des pistes d'opportunité.

Faut-il manager autrement ?
Clairement, la nouvelle économie a besoin d'un système plus collaboratif et d'un management différent. Se réaliser soi même ne veut plus dire la même chose qu'avant l'ère du numérique et les attentes des individus ont changé. Les organisations, pour être efficaces et créatives, ont besoin d'être plus horizontales. Il faut davantage travailler sur les notions d'autonomie et de responsabilités.

L'accélération de la diffusion du digital a aussi changé votre façon de travailler au sein de Numa ?
Oui, Silicon Sentier, qui était une association, est devenue une entreprise : Numa. Nous nous sommes nous-mêmes accélérés, puisqu'au cours des 12 derniers mois, le capital a été ouvert aux salariés. Un million d'euros a été levé en equity-crowdfunding auprès de 330 investisseurs, puis plus de 3 millions d'euros ont à nouveau été levés en septembre dernier auprès de la Maif Avenir, Roland Berger et Adeo Leroy Merlin. Nous avons aussi ouvert trois nouveaux Numa dans le monde, à Moscou, Bangalore et Casablanca. Nous nous développons à l'international avec la conviction d'être un acteur du progrès. Nous sommes accueillis et collaborons avec chaque pays en créant des synergies entre toutes nos missions (accélération de startups, corporate innovation, émergence de communautés). À travers cette démarche, ce sont en fait de véritables écosystèmes de l'innovation que nous permettons de structurer.

Arnaud Chaigneau a 39 ans. Cofondateur à Nantes de l'agence Intuiti, il participe à l'aventure du Silicon Sentier créé il y a 15 ans, avant d'en devenir vice-président. Quand, en juillet 2015, Numa passe du statut d'association à celui d'entreprise, Arnaud Chaigneau devient CMO (chief marketing officer). Numa a pour ambition d'ouvrir une quinzaine d'antennes dans le monde d'ici à 2019.

Pour écouter et échanger avec Arnaud Chaigneau, rendez-vous à Biznext le 16 décembre. Les inscriptions se font ici.

Découvrez également une présentation de cette soirée et les nominés de la remise de prix ici.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :