L'INP Toulouse met en avant ses "pépites" lors des Trophées de la recherche

 |   |  619  mots
Tous les lauréats des Trophées de la recherche 2015
Tous les lauréats des Trophées de la recherche 2015 (Crédits : Bullit)
Les Trophées de la recherche ont récompensé une centaine de chercheurs de l’Institut national polytechnique (INP) de Toulouse la semaine dernière, à l’occasion de l’INP Innov’. Objectif de cet événement : mettre en lumière toute l’innovation et les travaux de recherche réalisés à l’INP.

Après plusieurs années de travail et de recherche, une centaine de doctorants ainsi que des porteurs de projet issus de l'INP Toulouse ont été mis à l'honneur lors des Trophées de la recherche, le 9 juin dernier. Cette remise de prix s'est déroulée à l'occasion de l'INP Innov', un événement annuel consacré à la recherche, à l'innovation ainsi qu'aux partenariats industriels de l'INP, organisé par l'école d'ingénieurs toulousaine.

Selon Catherine Xuereb, l'INP Innov est plus qu'un simple événement, c'est une réelle vitrine pour l'école :

"Cette journée est mise en place essentiellement pour mettre en lumière nos meilleurs doctorants. Nous montrons ce que nous savons faire et ce que nous pouvons faire de mieux au sein de l'INP. Toute notre capacité de faire de la recherche et de l'innovation est représentée par ces doctorants et porteurs de projets."

Bertrand Serp, adjoint au maire de Toulouse et vice-président de Toulouse Métropole, était présent lors de cette cérémonie. Il a indiqué que "les projets d'innovations étaient nécessaires pour la ville", notamment dans le cadre du projet de la smart city, la ville intelligente.

"Nous sommes prêts à financer des projets d'innovation et nous invitons les chercheurs qui le souhaitent à venir nous présenter leurs innovations."

Les six projets à suivre

60 scientifiques porteurs de projets, 11 brevets d'innovation ainsi que 20 thèses de doctorants de l'INP ont été mis à l'honneur.

L'INP a notamment récompensé six projets dans six catégories différentes, en leur accordant le prix INP Innov'. Retenez ces idées, nous allons sûrement en entendre parler...

  • Dans la catégorie jeune entrepreneur innovant, Rajae Slimani et son projet d'un nouveau béton polymère. Ce projet concerne l'invention d'un nouveau type de béton et de ses différents champs d'applications. Afin de protéger la propriété intellectuelle, Rajae Slimani a entamé la procédure du dépôt d'un brevet, qui sera suivi par la création d'une entreprise.



  •   Dans la catégorie transfert, Zéphirin Mouloungui et son projet Jade. L'équipe de recherche a travaillé sur l'utilisation de molécules issues de la transformation de l'huile de tournesol. Tout ceci dans le but de produire des matières de formulation alternatives pour le développement des plantes. L'entreprise partenaire Jade permet la valorisation de ces résultats et leur application sur le marché.

  •  Dans la catégorie partenariat, Laurent Genest et son projet Prowhy. ProWhy est un logiciel libre et gratuit qui facilite la mise en œuvre des démarches visant à résoudre les problèmes dans les entreprises. Lorsqu'un problème est mis en évidence dans une entreprise, ProWhy va permettre de suivre les différentes étapes de la résolution de celui-ci.



  •  Dans la catégorie rayonnement international, Géraldine Mérin et son projet Irit / Singapour. Ce projet est un travail de collaboration entre un laboratoire de recherche singapourien et l'Irit, un laboratoire de l'école d'ingénieurs toulousaine.



  • Dans la catégorie perspectives scientifiques, Mathieu Fauvel et son projet d'estimation des services écosystémiques (MUESLI). L'objectif de ce projet est la modélisation en continu des paysages, pour, à terme, créer une carte des services écosystémiques de la planète.



  • Dans la catégorie Horizon 2020, Yao Medina Gonzalez et son projet de création de procédés technologiques propres. Un des défis lancés pas le pogramme européen Horizon 2020 est la création de procédés technologiques plus propres et permettant l'utilisation de matières premières renouvelables. Pour répondre à cet enjeu, l'implémentation de solvants propres et biosourcés dans les procédés chimiques devient une nécessité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :