La foncière du groupe Carrefour intègre l'IoT Valley

 |   |  419  mots
L'IOT Valley prévoit dès l'été prochain le début des travaux pour un bâtiment de 22 000 m2, premier lot du campus.
L'IOT Valley prévoit dès l'été prochain le début des travaux pour un bâtiment de 22 000 m2, premier lot du campus. (Crédits : Rémi Benoit)
À l'occasion de l'Innovation Day, l'IoT Valley a annoncé l'installation de trois nouvelles entreprises à Labège : Carmila, société foncière du groupe Carrefour, le fabricant d'antennes PulseLarsen et 4MOD, spécialisée dans l'Internet des objets.

L'IoT Valley fait de nouvelles conquêtes. Après Intel, la SNCF, Samsung ou encore Daher, trois entreprises supplémentaires prennent leurs quartiers parmi les grands comptes partenaires de l'écosystème du Sud-Est toulousain spécialisé dans les objets connectés. Des installations dévoilées ce jeudi 21 septembre à Labège lors de l'Innovation Day. Il s'agit de Carmila, la foncière chargée par le groupe Carrefour de rénover ses centres commerciaux (205 magasins en France, en Espagne et en Italie), du groupe PulseLarsen, spécialisé dans la fabrication d'antennes, et de 4MOD, société nantaise spécialisée dans l'Internet des objets, qui a ouvert en Tunisie une usine sur ce marché.

"Dix-huit grands comptes partenaires ont désormais intégré l'IoT Valley", relève Pierre-Olivier Bessol, PDG d'Ubigreen et vice-président de l'IoT Valley. "Il ne s'agit pas uniquement de signer un bout de papier, rappelle Nathalie Fabre, directrice du programme immobilier de l'IoT Valley. Il faut convaincre ces grandes entreprises de venir installer tout ou partie de leurs services à Labège." Par ailleurs, pour devenir partenaire, les grands entreprises investissent de 30 000 à 100 000 euros dans l'IoT Valley pour une durée d'un an renouvelable. En juillet dernier, Bertran Ruiz, le business developper de cet écosystème, annonçait déjà à La Tribune avoir dépassé l'objectif de 500 000 euros de revenus. L'association table ainsi sur ces collaborations fructueuses entre donneurs d'ordre et startups pour faire de Labège une "Silicon Valley des objets connectés". À l'heure actuelle, 600 personnes et 50 entreprises sont réparties sur trois bâtiments, d'une surface totale de 12 400 mètres carrés.

Permis de construire en novembre pour le campus

L'IoT Valley voit encore plus loin, avec un projet immobilier beaucoup plus ambitieux. Il prévoit la construction d'un immense bâtiment de 85 000 mètres carrés sur l'ancien terrain de Sanofi. "Nous allons déposer un permis de construire courant novembre pour un premier lot de 22 000 m2. Nous aimerions poser la première pierre dans le courant de l'été 2018 pour une livraison du bâtiment fin 2019", détaille Nathalie Fabre. "Cette première tranche de travaux nécessite un investissement de 50 millions d'euros. La Région Occitanie en financera entre 50 et 75%. Le reste du tour de table sera bouclé d'ici la fin de l'année avec des investisseurs publics et privés", précise Hervé Schlosser, président de l'IoT Valley et par ailleurs président de France Pari.

Lire aussi : IoT Valley 3 ouvrira en juillet, le campus est prévu pour 2019

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :