Fabrication additive : la startup 3D Trust lève un million d'euros

 |   |  464  mots
Une imprimante 3D
Une imprimante 3D (Crédits : DR)
La startup 3D Trust, spécialisée dans la sécurisation des données relatives aux impressions 3D, a réalisé une levée de fonds d'un million d'euros au mois de juin dernier. La société fait le pari de la digitalisation de la supply chain aéronautique.

La startup 3D Trust, intégrée au sein du Airbus Bizlab depuis septembre 2015, vient de valider une levée de fonds d'un million d'euros. Les investisseurs qui rejoignent le capital de la société sont ACE Management (société de gestion de portefeuilles spécialisée dans l'aéronautique), et Prismadd (société d'impression 3D, filiale de We Are Aerospace). Cette levée de fonds est complétée par un prêt d'amorçage de Bpifrance et permettra à 3D Trust de poursuivre le développement de son produit avec l'aide d'ingénieurs et de spécialistes, pour ensuite pouvoir le vendre aux grands industriels.

La sécurisation des données d'impression 3D

La startup propose une méthode innovante pour sécuriser les données envoyées dans le cadre d'une impression 3D.

"Lorsqu'une société envoie des données par mail à l'autre bout du monde pour produire une pièce en 3D, le problème qui se pose est celui de la protection de ces données et de la propriété intellectuelle : à qui appartiennent les informations transmises par mail ? Comment s'assurer que personne ne les utilise frauduleusement ? La solution 3D Trust a pour objectif de protéger les informations qui circulent et de contrôler leurs utilisations" explique le fondateur de la société Antoine Jéol.

Et l'enjeu industriel est important :"Jusqu'à présent, les flux de biens dans le monde étaient physiques, on envoyait des pièces par avion ou par bateau. Demain, avec l'impression 3D, on produira au plus près de l'utilisateur final la pièce demandée. On enverra les informations nécessaires par internet, c'est une digitalisation de la supply chain".

Une analyse confirmée par le nouvel investisseur ACE Management. Pour Erwin Yonnet, directeur de l'investissement, "la filière 3D est identifiée comme une technologie de rupture dans l'industrie aéronautique et devrait avoir un impact significatif sur la supply chain. À ce titre, nous souhaitons accompagner ces évolutions dans le cadre des fonds Aerofund. La solution innovante proposée par 3D Trust a d'ores et déjà suscité l'intérêt des donneurs d'ordre, pour lesquels la gestion et l'exploitation des données (big data, sécurisation des échanges...) sont de plus en plus critiques."

Outre la gestion des commandes, l'objectif de la solution 3D Trust est d'assurer un suivi en temps réel des indicateurs de production afin d'optimiser les cycles, les coûts, la qualité et la traçabilité de la production. "À terme, nous aimerions qu'Airbus puisse, grâce à notre produit, certifier des pièces fabriquées à l'autre bout de la planète" indique Antoine Jéol.

3D Trust, qui travaille déjà avec Airbus, est nominée aux Trophées de l'Aéronautique 2016 dans la catégorie Numérique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :