AppliColis veut redonner le pouvoir aux livreurs à vélo

 |   |  808  mots
Applicolis est hébergé au Lak'Oïkos à Toulouse.
Applicolis est hébergé au Lak'Oïkos à Toulouse. (Crédits : applicolis)
À Toulouse, deux anciens coursiers à vélo montent une société de livraison sous forme de coopérative. À l'opposé du modèle développé par les autres plateformes comme Deliveroo, AppliColis veut reverser la majorité des bénéfices dans la société et faire en sorte que les livreurs prennent part aux décisions stratégiques de l'entreprise. Applicolis va également tester le logiciel CoopCycle pour permettre aux coursiers de signaler les routes les plus dangereuses.

L'été dernier, Vincent Monteil a travaillé pendant un mois comme coursier à vélo pour Take it Easy : il ne sera jamais payé. La plateforme de livraison a mis la clé sous la porte au mois d'août...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :