La société Figeac Aéro condamnée après un accident du travail

 |   |  331  mots
Depuis l'accident, la société a mis en place des mesures préventives dans l'usine.
Depuis l'accident, la société a mis en place des mesures préventives dans l'usine. (Crédits : Rémi Benoit)
Le sous-traitant aéronautique Figeac Aéro a été condamné ce jeudi 8 juin à plusieurs amendes devant le tribunal correctionnel de Cahors pour un accident du travail qui a blessé deux salariés.

La société Figeac Aéro a été condamnée ce jeudi 8 juin devant le tribunal correctionnel de Cahors à 15 000 euros d'amende et 1000 euros de contravention. Le PDG de l'entreprise Jean-Claude Maillard devra lui verser 5 000 euros d'amende et 500 euros de contravention. En plus des amendes, la société et le gérant devront verser 71 000 euros d'indemnités aux parties civiles.

En janvier 2016, deux opérateurs avaient été blessés à la suite d'un accident survenu sur leur poste de travail (une pièce d'une machine-outil avait été projetée sur eux). Les ouvriers ont souffert de plusieurs factures et de blessures psychologiques. L'inspection du travail a estimé dans un rapport que pour éviter cet accident Figeac Aéro aurait dû mener une évaluation des risques sur cette portion de l'usine.

En revanche pour l'avocat de Figeac Aéro Maître Jolly, ce type d'accident n'était pas prévisible : "La crainte était que si la pièce n'était pas bien tenue, elle puisse abîmer les machines mais jamais la société n'aurait pu imaginer qu'une pièce puisse blesser des salariés".

À noter que Figeac Aéro est l'un des plus gros équipementiers aéronautiques de la région Occitanie et la société s'est positionnée depuis plusieurs années sur la thématique de l'usine du futur.

Des mesures de prévention mises en place

Depuis l'accident, la société a mis en place des mesures préventives dans l'usine : "Le poste de travail des opérateurs a été déporté pour qu'ils ne soient plus à côté des machines et une caméra permet à l'opérateur de suivre l'activité de la machine", poursuit Michel Jolly.

À noter que Figeac Aéro comparaissait ce jeudi devant le même tribunal dans une autre affaire. En janvier 2015, une visite de l'inspection du travail avait notifié des fumées polluantes et un non-respect des règles d'aération. La justice rendra sa décision le 6 juillet prochain, l'entreprise risque à nouveau une amende.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2017 à 12:44 :
améliorer la prévention et la sécurité des machines ! : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/mise-en-conformite-machines-dispositifs-de-protection-equipements-de-stockage/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=136&dossid=122

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :