Brico Privé étend son site au Portugal et s’ouvre aux professionnels

 |   |  573  mots
Depuis sa création en 2012, Brico Privé conserve un seuil de rentabilité compris entre 5 et 10%.
Depuis sa création en 2012, Brico Privé conserve un seuil de rentabilité compris entre 5 et 10%. (Crédits : Brico Privé)
La startup toulousaine Bricoprivé s’offre la société Racetools et atteint ainsi son objectif de 100M€ de chiffre d’affaires avec un an d’avance. De cette manière, la jeune pousse vise aujourd’hui un public nouveau de professionnels et planifie d’ouvrir un site internet au Portugal.

C'est une ascension fulgurante. Depuis sa création en 2012, Brico Privé conserve un seuil de rentabilité compris entre 5 et 10%, tout en affichant une croissance supérieure à 45% en 2016, avec une prévision identique pour 2017. Ce résultat permet aujourd'hui au premier site internet de ventes privées dédié au bricolage, à la jardinerie et à l'aménagement de la maison, de racheter Racetools.fr, une interface de vente pour les professionnels.

Un rachat pour cibler les pros

Chaque jour, la startup toulousaine fondée par l'ancien directeur général de Chausson Matériaux Marc Leverger, et l'ex-directeur des ventes du groupe Atlantic Julien Boué, organise une dizaine de ventes privées. Toutes les semaines, cela représente 4 000 à 6 000 nouveaux produits sur le site Brico Privé, dont le contenu est ainsi constamment renouvelé. Une formule qui marche très bien auprès des bricoleurs experts :

"Bricoprivé.com vise à 90% un public de bricoleurs amateurs de haut niveau adeptes du 'Do it yourself' qui ne se retrouvent pas dans les enseignes de grande distribution, et à 10% une clientèle professionnelle, détaille Julien Boué, co-fondateur de la startup. Mais grâce au rachat à 100 % et sur fonds propres du site Racetools, dont 90% des clients sont des pros, nous avons décidé d'attaquer ce nouveau marché".

70 embauches sur les 18 prochains mois

En effet, de son côté, le site internet Racetools propose des produits de bricolage et d'atelier électroportatifs (perceuses à batteries, compresseurs, scies à onglets...) de marques professionnelles comme Makita, Dewalt ou Bosch Professional. Les professionnels du bâtiment sont notamment attirés par l'expédition des outils le jour même et la livraison en 48h. Cette acquisition va notamment permettre au site de bénéficier de la compétence de Brico Privé en marketing online et en logistique (15 000 m2 d'entrepôts).

Ainsi, avec le rachat de Racetools, la société Brico Privé diversifie sa clientèle et prévoit d'atteindre 100M€ de chiffre d'affaires en 2017, soit une année en avance sur l'objectif initial. De plus, après avoir recruté une quarantaine de personnes supplémentaires l'année dernière, la startup planifie 70 embauches pour les 18 mois à venir, principalement à Toulouse, pour faire face à son surplus d'activité.

Le site étendu au Portugal

Par ailleurs, en deux ans, Brico Privé a multiplié par plus de quatre son chiffre d'affaires à l'international (7M€ aujourd'hui contre 1,5M€ en 2015). Ce montant représente près de 10% du chiffre d'affaires global de la société. C'est pourquoi, avec plus de 5 millions de membres en France, Espagne, Italie et Belgique, la startup a décidé d'étendre son site internet Brico Privé au Portugal au début du mois d'octobre. D'ici la fin de l'année, Racetools devrait également être étendu à l'étranger :

Lire aussi : Le Toulousain Brico Privé se lance à la conquête de l'Espagne

"Racetools est un outil facile à internationaliser, précise Julien Boué. Nous allons élargir la portée du site aux quatre pays où Brico Privé est déjà présent, ainsi qu'aux pays d'Europe du nord. En effet, ces territoires ne sont pas adeptes des ventes privées, mais possèdent la philosophie de l'expédition immédiate, comme le propose Racetools".

En juin 2016, Brico Privé avait levé près de 5M€ auprès du fonds d'investissement Ardian et 2M€ auprès de Bpifrance. À ce jour, la startup vole de ses propres ailes et ne recherche donc plus d'investisseur.

Lire aussi : Ventes privées : le Toulousain Brico Privé lève 7 millions d'euros

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :