L'Inde et l'Iran, plus gros clients d'ATR en 2017

 |   |  277  mots
Un ATR 42-600
Un ATR 42-600 (Crédits : ATR)
Avec 89 avions vendus depuis le début de l'année, le constructeur d'avions régionaux basé à Blagnac annonce qu'il vient d'atteindre ses objectifs commerciaux de 2017.

Depuis le début de l'année, ATR a reçu des commandes pour l'achat de 89 appareils, assorties d'options pour 20 appareils supplémentaires. Cette semaine, à l'occasion du Salon du Bourget, l'avionneur a annoncé la signature de plusieurs accords commerciaux avec des clients de Chine et d'Afrique. Le constructeur a aussi d'annoncer deux commandes supplémentaires : un ATR 72-600 de la compagnie suédoise BRA, qui compte désormais 10 ATR 72‑600, et un ATR 72-600 d'Air Tahiti, partenaire historique qui exploite des ATR depuis trente ans. Au total, cinq nouveaux accords commerciaux ont été annoncés pendant le Salon du Bourget.

Au final depuis janvier 2017, c'est l'Inde qui a commandé le plus d'avion (la méga commande d'Indigo de 50 ATR 72-600) suivie de l'Iran (commande de 20 ATR 72-600, assortie de 20 options, de la part de la compagnie nationale iranienne, Iran Air). Suit la Chine (13 avions au total commandés par 2 compagnies différentes)

atr

Tableau fourni par ATR sur les commandes 2017

Le montant des 89 commandes enregistrées depuis le début de l'année est évalué à plus de 2,3 milliards de dollars. Aujourd'hui, ATR a plus de 250 appareils dans son carnet de commandes, correspondant à environ trois ans de production. Un chiffre qui doit rassurer Christian Scherer, CEO d'ATR. Interviewé par La Tribune en mai dernier, il confiait :

"La plus grosse difficulté quand on est leader, c'est de le rester. Mon objectif n°1 est de vendre. La décroissance est très traumatisante dans les métiers de l'aéronautique. Notre outil industriel nous permet de livrer autour de 80 avions par an. Il nous faut donc vendre au moins 80 appareils".

Lire aussi : ATR est trop 'franchouillard', l'interview sans filtre de Christian Scherer

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :