Industrie 4.0 : Figeac Aéro inaugure son nouvel atelier d'assemblage

 |   |  359  mots
(Crédits : Rémi Benoit)
Le sous-traitant aéronautique Figeac Aéro se dote d'un nouveau bâtiment dédié à l'assemblage d'aérostructures sur son site lotois. Avec cet investissement de 3,6 millions d'euros, le groupe souhaite améliorer ses performances afin d'accompagner sa croissance.

Nouvel investissement d'ampleur pour le groupe Figeac Aéro. Le sous-traitant aéronautique vient d'inaugurer un atelier d'assemblage d'aérostructures destiné à soutenir sa croissance. Dédié à la réalisation de sous-ensembles pour des programmes Airbus, Dassault ou Boeing, cet atelier de 6 200 m2 regroupe près de 200 salariés sur le site lotois du groupe, a proximité de sa nouvelle usine ultra-moderne.

Ce bâtiment, qui a nécessité 3,6 millions d'euros d'investissement, répond à plusieurs besoins de Figeac Aéro, qui a remporté de nombreux gros contrats ces derniers mois, dont un de près de 600 millions de dollars avec Spirit AéroSystems. L'ETI souhaite en effet poursuivre et améliorer sa démarche de lean management afin d'améliorer sa performance. L'objectif est de respecter les délais et la qualité des produits livrés à ses clients.

"Si ces dernières années notre activité connait une telle croissance, elle doit s'accompagner de mesures d'amélioration des process. Ce nouvel atelier en est l'illustration", assure ainsi le PDG Jean Claude Maillard, qui a fondé Figeac Aéro en 1989.

Un CA de 750 M€ en 2020 ?

Le nouvel atelier doit permettre à Figeac Aéro d'adapter son rythme de production, d'optimiser les process sur des îlots de production. Le numérique et la cobotique prendront une place importante dans ce bâtiment qui assurera une production à flux tendus. "Avec ce nouvel atelier, le groupe développera son activité assemblage sur le site de Figeac tout en réduisant son besoin en fonds de roulement de plus de 2 jours de chiffres d'affaires en année pleine", explique Figeac Aéro dans un communiqué.

Le groupe qui a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 252,3 millions d'euros fin mars 2016 conserve des ambitions élevées. Si le résultat de l'exercice 2016-2017 n'est pas encore arrêté, Figeac Aéro souhaite atteindre "un free cash-flow positif (flux de trésorerie disponible, NDLR) et récurent à partir de 2019" et "réaliser un objectif de chiffre d'affaires à mars 2020 attendu de 650 à 750 M€".

Jean-Claude Maillard, PDG de Figeac Aero, a été récompensé lors des Trophées de l'Aéronautique 2016 dans la catégorie Usine du Futur et Performance industrielle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :