Toulouse-Blagnac dans le top 20 des aéroports dans le monde

 |   |  293  mots
L'aéroport Toulouse-Blagnac
L'aéroport Toulouse-Blagnac
La plateforme d'avis Flight Report publie pour la première fois son classement des meilleurs aéroports du monde. Celui de Toulouse-Blagnac se classe 17e et est le seul aéroport français dans le top 20 trusté par les aéroports asiatiques.

C'est l'aéroport de Singapore-Changi qui remporte le prix de meilleur aéroport au monde 2017 avec une moyenne globale de 8,91/10, selon la plateforme Flight Reports. Il est suivi des aéroports de Hong Kong et Tokyo. Pour établir le palmarès, plusieurs critères ont été évalués par plus de 2 700 internautes - passagers : de la propreté de l'aéroport à la connectivité, en passant par l'accessibilité et le service auprès du client.

En France, le seul aéroport à se glisser dans le Top 20 mondial est celui Toulouse, qui se classe numéro 1 français avec une note de 8,03/10 et 17e au niveau mondial. En France, Nice arrive second, suivi par Marseille. Les aéroports parisiens n'arrivent qu'à la 8e et 9e place au niveau national, 48e et 49e au classement général.

"Nous sommes très heureux d'être aussi bien classés par les voyageurs qui ont voté sur le site Flight Report. Ce classement  récompense nos efforts pour offrir un service de qualité à nos passagers" réagit l'aéroport dirigé par Jean-Michel Vernhes.

L'aéroport en pleine mutation

En 2016, plus de 8 millions de passagers ont transité par l'aéroport Toulouse-Blagnac et actuellement, de grands travaux y sont en cours, pour une durée d'un an. Une zone commerciale et de restauration de 5 000 m2 y sera construite, ainsi qu'une jetée d'embarquement pour les compagnies low cost, mais aussi un hôtel. Un investissement de 102 millions d'euros voulu par l'actionnaire principal d'ATB, Casil Europe, pour absorber l'augmentation du trafic aérien.

En revanche, l'aéroport de Toulouse est à la peine sur un autre dossier : l'ouverture de lignes long -courrier vers la Chine, les USA, et le Moyen-Orient.

Lire aussi : L'"impossibilité" de créer une ligne Toulouse-Dubaï pour Emirates

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :