Le gestionnaire du marché de Rungis choisi pour gouverner le Min de Toulouse

 |   |  352  mots
Lourdement endetté, le Marché d'intérêt national (Min) de Toulouse va se doter d'une gouvernance privée dès le mois d'avril.
Lourdement endetté, le Marché d'intérêt national (Min) de Toulouse va se doter d'une gouvernance privée dès le mois d'avril. (Crédits : Rémi Benoit)
Toulouse Métropole a sélectionné Lumin', qui gère actuellement le marché de Rungis, à l'issue de l'appel d'offres lancé en juillet 2016 pour doter le Marché d'intérêt national de Toulouse (MINT) d'une gouvernance privée. Le marché est endetté à hauteur de 24 millions d'euros et la Métropole a préféré mettre fin à la délégation de service public.

Le Marché d'intérêt national (Min) de Toulouse va se doter d'une gouvernance privée dès le mois d'avril. À l'issue de l'appel d'offres lancé en juillet 2016, Toulouse Métropole privilégie le groupement Lumin', composé de la Semmaris (gestionnaire du marché de Rungis), du groupe La Poste avec sa filiale Poste Immo et de la Caisse d'Épargne Midi-Pyrénées. Leur candidature sera proposée au vote du conseil de la Métropole, jeudi 13 avril.

24 millions d'euros de dettes

Surnommé par certains "le ventre de Toulouse", ce lieu emblématique de la Ville rose est le deuxième Marché d'intérêt national français en termes de tonnage, derrière celui de Rungis en Île-de-France. 95 % des produits alimentaires vendus sur les marchés plein vent de l'agglomération toulousaine y transitent. Le Min emploie près de 900 personnes et enregistre chaque année un chiffre d'affaires d'au moins 330 millions d'euros.

Lumin' annonce "un important programme de travaux"

Mais à cause d'une dette de 24 millions d'euros, Toulouse Métropole, l'un de ses actionnaires, a voté la fin de la délégation de service public actuelle et son remplacement par un gestionnaire privé. Au-delà du développement du Min, le futur concessionnaire devra également développer la zone de Fondeyre (située à quelques mètres du marché), qui est en déshérence depuis de nombreuses années. Au programme : rénovation des bâtiments vétustes et du parking routier à l'abandon. L'objectif sera de réaliser de gros investissements pour pouvoir faire de ce lieu une grande zone logistique.

Lumin' s'est engagé selon les informations communiquées par la Métropole "à mener un important programme de travaux innovants en termes d'organisation logistique, avec de véritables synergies et complémentarités de services entre le Min de Toulouse et la zone logistique du dernier kilomètre... et de l'adapter aux nouveaux enjeux liés principalement à l'émergence des nouveaux modes de consommations, l'essor du e-commerce alimentaire et la concurrence accrue dans le commerce de gros". Le montant des investissements qui seront engagés par Lumin' n'est pas précisé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :