Aéroport de Toulouse : pas de ligne directe avec la Chine à l'horizon

 |   |  743  mots
L'aéroport Toulouse-Blagnac cherche un partenaire chinois pour lancer des vols directs.
L'aéroport Toulouse-Blagnac cherche un partenaire chinois pour lancer des vols directs.
Dopé par la progression du low-cost, l'aéroport Toulouse-Blagnac a passé la barre des 8 millions de passagers en 2016. En revanche, l'aéroport peine à développer les lignes directes vers la Chine voulues par le nouvel actionnaire, Casil Europe.

Avec 8 millions de passagers en 2016, l'aéroport Toulouse-Blagnac affiche un trafic en hausse de 5,4% sur un an. Cette croissance est surtout due à la multiplication des lignes low-cost vers les...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Offre découverte, 1€ le premier mois!

*Durée limitée, offre sans engagement,
100% numérique

Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2017 à 10:57 :
Il y a 7 aéroports dans le périmètre Occitanie: Blagnac, Carcassonne, Montpellier, Tarbes, Perpignan, Rodez + Agen (proche et significatif à l'ouest).
auxquels s'ajoutent: Le besoin de lien rapide avec Barcelone depuis Toulouse.
Plusieurs solutions sont à réfléchir dans le cadre du projet Macron de responsabilisation
des régions pour le pilotage de leur développement. Il faut en finir avec la concurrence des régions pour la complémentarité des investissements tournés vers l'international.
Cela pose
1 - La question du regroupement des 6+1 aéroports d'Occitanie au niveau Région.
L'enjeu sortir de la dimension départementale, créer une coordination intra territoriale des offres de voyage aérien. Les touristes peuvent entrer et sortir de divers aéroports.
La taille immense de la région OC l'impose si l'on veut créer des visites thématiques. Les boucles sont des pertes de temps de transfert pour un retour en arrière inutile.
La coordination de l'action économique doit remplacer la concurrence de territoires.

2 - L'enjeu collectif d'Occitanie, créer un HUB International fort du transport à Toulouse comme à Amsterdam, avec une gare TGV en souterrain située sous l'aéroport de Blagnac. Ce HUB sera la porte d'entrée au SUD de l'Europe comme attendu par l'actionnaire Chinois. Cette construction permettra aussi à faire de Toulouse "le" centre coordonné d'un large offre de tourisme thématique pour le sud ouest de l'Europe, au delà de l'Occitanie seule.

3- Postuler la construction d'une coordination de l'aire urbaine par train tram, métro, avion, avec les opérateurs du train Européen autour du Hub régional aéronautique de Blagnac. Il y a besoin d'un train tram circulaire autour de la 1ère couronne de Toulouse, de la création de 30 gares de banlieues pour chaque commune, mise en réseau avec les 5 grandes lignes ferrées régionales. Cela donnera accès à 800.000 employés et étudiants à un train de banlieue autour de la ville centre, pour le cabotage, matin et soir.

4 - Amorcer une réflexion de "l'Eurorégion Nord Ouest Méditerranée", pour une ligne "hyper loop" avec Elon Musk entre Toulouse et Bacelona via Andorra. total 30 mn.
temps : 2 X 15 mn. pour 2 x 150 Kms en ligne directe.
avec option en Andorre - vers Saragosse pour doubler l'intérêt du projet européen pour la zone S U D O E et le désenclavement de Toulouse comme centre du sud de l'Europe.

5 - Coopérer avec les autres aéroports extra régionaux comme Bordeaux Mérignac et Barcelone pour coordonner l'offre régionale via le TGV l'usage TGV pour la ligne New York qui existe déjà chez eux, puis l'hyper loop vers Barcelone.
Il y a du travail pour améliorer la qualité del 'offre transport intra régionale et extra régionale pour l'Occitanie.
a écrit le 18/01/2017 à 10:55 :
Il y a 7 aéroports dans le périmètre Occitanie: Blagnac, Carcassonne, Montpellier, Tarbes, Perpignan, Rodez + Agen (proche et significatif à l'ouest).
auxquels s'ajoutent: Le besoin de lien rapide avec Barcelone depuis Toulouse.
Plusieurs solutions sont à réfléchir dans le cadre du projet Macron de responsabilisation
des régions pour le pilotage de leur développement. Il faut en finir avec la concurrence des régions pour la complémentarité des investissements tournés vers l'international.
Cela pose
1 - La question du regroupement des 6+1 aéroports d'Occitanie au niveau Région.
L'enjeu sortir de la dimension départementale, créer une coordination intra territoriale des offres de voyage aérien. Les touristes peuvent entrer et sortir de divers aéroports.
La taille immense de la région OC l'impose si l'on veut créer des visites thématiques. Les boucles sont des pertes de temps de transfert pour un retour en arrière inutile.
La coordination de l'action économique doit remplacer la concurrence de territoires.

2 - L'enjeu collectif d'Occitanie, créer un HUB International fort du transport à Toulouse comme à Amsterdam, avec une gare TGV en souterrain située sous l'aéroport de Blagnac. Ce HUB sera la porte d'entrée au SUD de l'Europe comme attendu par l'actionnaire Chinois. Cette construction permettra aussi à faire de Toulouse "le" centre coordonné d'un large offre de tourisme thématique pour le sud ouest de l'Europe, au delà de l'Occitanie seule.

3- Postuler la construction d'une coordination de l'aire urbaine par train tram, métro, avion, avec les opérateurs du train Européen autour du Hub régional aéronautique de Blagnac. Il y a besoin d'un train tram circulaire autour de la 1ère couronne de Toulouse, de la création de 30 gares de banlieues pour chaque communes, mise en réseau avec les 5 grandes lignes ferrées régionales. Cela donnera accès à 800.000 employés et étudiants à un train de banlieue autour de la ville centre, pour le cabotage, matin et soir.

4 - Amorcer une réflexion de "l'Eurorégion Nord Ouest Méditerranée", pour une ligne "hyper loop" avec Elon Musk entre Toulouse et Bacelona via Andorra. total 30 mn.
temps : 2 X 15 mn. pour 2 x 150 Kms en ligne directe.
avec option en Andorre - vers Saragosse pour doubler l'intérêt du projet européen pour la zone S U D O E et le désenclavement de Toulouse comme centre du sud de l'Europe.

5 - Coopérer avec les autres aéroports extra régionaux comme Bordeaux Mérignac et Barcelone pour coordonner l'offre régionale via le TGV l'usage TGV pour la ligne New York qui existe déjà chez eux, puis l'hyper loop vers Barcelone.
Il y a du travail pour améliorer la qualité del 'offre transport intra régionale et extra régionale pour l'Occitanie.
a écrit le 18/01/2017 à 10:54 :
Il y a 7 aéroports dans le périmètre Occitanie: Blagnac, Carcassonne, Montpellier, Tarbes, Perpignan, Rodez + Agen (proche et significatif à l'ouest).
auxquels s'ajoutent: Le besoin de lien rapide avec Barcelone depuis Toulouse.
Plusieurs solutions sont à réfléchir dans le cadre du projet Macron de responsabilisation
des régions pour le pilotage de leur développement. Il faut en finir avec la concurrence des régions mais la complémentarité des investissements tournés vers l'international.
Cela pose
1 - La question du regroupement des 6+1 aéroports d'Occitanie au niveau Région.
L'enjeu sortir de la dimension départementale, créer une coordination intra territoriale des offres de voyage aérien. Les touristes peuvent entrer et sortir de divers aéroports.
La taille immense de la région OC l'impose si l'on veut créer des visites thématiques. Les boucles sont des pertes de temps de transfert pour un retour en arrière inutile.
La coordination de l'action économique doit remplacer la concurrence de territoires.

2 - L'enjeu collectif d'Occitanie, créer un HUB International fort du transport à Toulouse comme à Amsterdam, avec une gare TGV en souterrain située sous l'aéroport de Blagnac. Ce HUB sera la porte d'entrée au SUD de l'Europe comme attendu par l'actionnaire Chinois. Cette construction permettra aussi à faire de Toulouse "le" centre coordonné d'un large offre de tourisme thématique pour le sud ouest de l'Europe, au delà de l'Occitanie seule.

3- Postuler la construction d'une coordination de l'aire urbaine par train tram, métro, avion, avec les opérateurs du train Européen autour du Hub régional aéronautique de Blagnac. Il y a besoin d'un train tram circulaire autour de la 1ère couronne de Toulouse, de la création de 30 gares de banlieues pour chaque communes, mise en réseau avec les 5 grandes lignes ferrées régionales. Cela donnera accès à 800.000 employés et étudiants à un train de banlieue autour de la ville centre, pour le cabotage, matin et soir.

4 - Amorcer une réflexion de "l'Eurorégion Nord Ouest Méditerranée", pour une ligne "hyper loop" avec Elon Musk entre Toulouse et Bacelona via Andorra. total 30 mn.
temps : 2 X 15 mn. pour 2 x 150 Kms en ligne directe.
avec option en Andorre - vers Saragosse pour doubler l'intérêt du projet européen pour la zone S U D O E et le désenclavement de Toulouse comme centre du sud de l'Europe.

5 - Coopérer avec les autres aéroports extra régionaux comme Bordeaux Mérignac et Barcelone pour coordonner l'offre régionale via le TGV l'usage TGV pour la ligne New York qui existe déjà chez eux, puis l'hyper loop vers Barcelone.
Il y a du travail pour améliorer la qualité del 'offre transport intra régionale et extra régionale pour l'Occitanie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :