Aéroport Toulouse-Blagnac : Claude Raynal opposé à la distribution de dividendes

 |   |  293  mots
Claude Raynal, sénateur PS de Haute-Garonne
Claude Raynal, sénateur PS de Haute-Garonne (Crédits : Rémi Benoit)
Le sénateur socialiste Claude Raynal a écrit au président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc au sujet de l'aéroport Toulouse-Blagnac. Il s'inquiète de la volonté du nouvel actionnaire, Casil Europe, d'opérer une redistribution des dividendes aux actionnaires à hauteur de 17,5 millions d'euros.

L'aéroport Toulouse-Blagnac tiendra une assemblée générale extraordinaire le 28 juin prochain "dédiée aux questions statutaires et de dividendes". C'est ce qu'a indiqué la société ATB le 1er juin dernier lors de son assemblée générale annuelle. Ces dividendes, d'un montant de 17,5 millions d'euros, seraient récupérés dans les réserves financières de la société (environ 70 millions d'euros). Une annonce qui inquiète notamment le sénateur socialiste Claude Raynal :

"Je salue la position des collectivités locales et établissements publics associés qui ont fait connaître leur volonté de s'opposer à ce que ces réserves soient utilisées à d'autres fins que des investissements stratégiques pour l'aéroport. Cependant, cette demande sera inscrite à l'ordre du jour du prochain Conseil d'administration de l'aéroport. C'est pourquoi j'appelle le Président de Toulouse Métropole à réaffirmer clairement cette volonté de s'opposer à la redistribution exceptionnelle et injustifiée d'une partie des réserves financières en question lors du prochain Conseil d'administration", écrit-il dans un communiqué.

Claude Raynal a envoyé un courrier à Jean-Luc Moudenc dans ce sens. Il y écrit notamment :

"Si il est naturel que des actionnaires privés souhaitent recevoir des dividendes comme rémunération du travail accompli et de la valeur créée, il n'est en revanche pas acceptable que cette réserve, certes comptabilisée lors de la valorisation de la plateforme, serve à rembourser l'investissement initial ayant permis au groupe Casil Europe d'acquérir 49,9 % du capital.

Cette somme ne trouverait-elle pas en effet intérêt à participer au financement de la desserte de l'aéroport par la troisième ligne de Métro, financement qui, semble-t-il, peine à être réuni ?"

L'intégralité du courrier est à lire ici.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2016 à 14:55 :
Si vraiment en fin de compte, l'investissement du nouvel actionnaire est payé de cette manière dès à présent, ce' sera une nouvelle casserole pour les élus PS dont le gouvernement qu'ils soutiennent a œuvré pour ce résultat .
a écrit le 14/06/2016 à 20:47 :
N'oubliez pas aupassage de distribuer quelques millions au personnel qui n'est pas pour rien dans ce succès. Je ne suis pas socialiste mais chacun mérite une récompense.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :