Le Gers se dote d'un nouveau campus dédié aux métiers de l'aéronautique

 |   |  371  mots
L'aéroport d'Auch accueille déjà une formation de pompiers aéroportuaires.
L'aéroport d'Auch accueille déjà une formation de pompiers aéroportuaires. (Crédits : Aéroport Auch)
L'aéroport d'Auch accueille désormais un pôle de formation aéronautique. Une trentaine d'entreprises de la filière sont déjà implantées dans le Gers mais elles peinent à trouver certaines compétences.

Il n'y a pas que Toulouse pour se former à l'aéronautique. À l'occasion du premier forum de l'industrie aéronautique gersoise, qui s'est tenu le 6 octobre dernier à l'aéroport d'Auch, la création du nouveau campus AéroGers, dédié aux métiers de l'aéroportuaire et de l'aéronautique, a été annoncée par la CCI et le syndicat mixte de la plateforme aéroportuaire. "Ce site accueille déjà l'une des trois écoles en France à former les pompiers des aéroports", explique Jean-Louis Brunin, vice-président de France Aviation, pôle chargé de piloter le projet. L'arrivée du nouveau campus doit permettre de compléter cette offre.

"Nous voulons répondre à la fois aux besoins des avionneurs, des compagnies aériennes et des aéroports. Les constructeurs aéronautiques et les sous-traitants ont par exemple des difficultés à recruter des mécaniciens. Parmi les compagnies aériennes, Ryanair fait face à une pénurie de pilotes. De leur côté, les plateformes aéronautiques ont de nouveaux besoins en matière de sûreté et nous voulons former des agents de sécurité", poursuit-il.

Des collaborations avec l'IUT d'Auch, l'entreprise Assystem et Apave Formation sont nouées pour affiner ces cursus. Le campus devrait accueillir ses premiers étudiants dans le courant de l'année 2018. Le pôle disposera de 600 m2 de salles de cours et de 1 400 m2 de hangars techniques avec accès direct aux pistes.

3 000 emplois liés à l'aéronautique dans le Gers

Moins connue que la région toulousaine pour son activité aéronautique, le Gers compte pourtant une trentaine d'entreprises de la filière, à l'image de JCB Aéro (aménagement intérieur des avions), ou encore Air Support (maintenance et réparation d'équipements aéronautiques). De nouvelles entreprises comme les sociétés d'ingénierie Excent et Aerema sont en train de s'implanter sur place.

"L'aéronautique dans le Gers, c'est 3 000 emplois. Mais 90% de ces entreprises peinent à recruter, notamment des techniciens qualifiés et des ingénieurs", souligne le président de la CCI du Gers, Rémi Branet. "Ce campus doit répondre à leurs besoins, permettre l'implantation de nouvelles entreprises et aussi fixer sur le territoire les jeunes formés à Auch", conclut l'élu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :