Grands Prix de l'Économie : Boyer, Le Chêne Vert et PSI Environnement en lice pour le Prix "développement durable"

 |   |  394  mots
Nicolas Tarrene, dirigeant de PSI Environnement, Serge Braghieri, président de Chêne Vert, et Joël Boyer, président du directoire du groupe éponyme
Nicolas Tarrene, dirigeant de PSI Environnement, Serge Braghieri, président de Chêne Vert, et Joël Boyer, président du directoire du groupe éponyme
Trois entreprises de Midi-Pyrénées - Boyer (82), Chêne Vert (81) et PSI Environnement (65) - concourent pour le Prix "développement durable", qui sera attribué le 8 décembre prochain, au Casino-Théâtre Barrière, à Toulouse, lors de la 6e édition des Grands Prix de l'Économie, organisée par Objectif News.

Spécialisée dans la production et la commercialisation de fruits haut de gamme, sous sa marque Philibon, la société Boyer (82) source ses produits - principalement des melons haut de gamme - dans le monde entier. "Nous proposons ainsi le meilleur produit du meilleur territoire à sa meilleure saison", explique Joël Boyer, président du directoire de l'entreprise. Boyer commercialise chaque année plus de 25.000 tonnes de melons, dont 30 % à l'export. La société a créé en 2011, à Moissac, une usine de bio-méthanisation de ses déchets végétaux. Un investissement qui répond à un positionnement en faveur du développement durable. "Il faut réfléchir à la planète que nous laisserons à nos enfants, explique Joël Boyer. Il faut respecter l'avenir." La société, qui compte 150 salariés, devrait enregistrer cette année un chiffre d'affaires de 50 M€.

Leader dans la fabrication de mobilier de salles de bain, la société albigeoise Chêne Vert (81) mise depuis de nombreuses années sur l'éco-conception. "C'est dans les gênes de l'entreprise, assure Serge Braghieri, président de la PME de 75 salariés. Nous avons toujours développé cette culture, qui est un facteur de performance." Un engagement qui se traduit durant l'ensemble du cycle de vie du produit : de l'achat au recyclage, en passant par la conception et la livraison. "Nous sommes dans l'éco-conception absolue, se réjouit Serge Braghieri. Nous faisons même vérifier le poids carbone de nos produits..." La société, qui a initié cette année une démarche de labellisation Iso 26000 (responsabilité sociétale), s'est fixé un objectif ambitieux : doubler son activité dans les cinq ans.

Traitement des déchets inertes, déchetterie d'entreprise, valorisation du bois, transit des déchets dangereux des entreprises, enfouissement de l'amiante ciment, traitement des effluents industriels... : l'activité développée par PSI Environnement (65) est globale. Fondée en 1988, la société de services environnementaux a été reprise en 2012 par le fils de son créateur, Nicolas Tarrene. Après avoir vécu une année 2013 "exceptionnelle", en enregistrant un chiffre d'affaires record de 11,5 M€, la PME de 45 salariés devrait revenir cette année à son "trend" habituel, avec 9 M€ de CA. "Comme d'autres, nous sommes directement impactés par la crise. Mais malgré tout, sur les cinq dernières années, nous avons enregistré une hausse d'activité de 8 %."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :