La 3e ligne de métro inadaptée à la population de 2024, analyse de Robert Marconis

 |   |  833  mots
Robert Macronis est professeur émérite de géographie à l'Université Toulouse Jean-Jaurès
Robert Macronis est professeur émérite de géographie à l'Université Toulouse Jean-Jaurès (Crédits : DR / Rémi Benoit)
Professeur émérite de géographie à l'Université Toulouse Jean-Jaurès, Robert Marconis étudie depuis les années 80 la place des transports en commun dans la recomposition de la ville. Pour lui, "la ville s'est construite sans penser à la desserte en transports collectifs". La troisième ligne de métro peut-elle changer la donne ? Et que penser des projets futuristes comme Hyperloop ? Éléments de réponse à l'occasion d'une conférence au Quai des savoirs.

"La troisième ligne de métro doit-elle s'arrêter à l'aéroport qui est déjà desservi par le tramway ? Faut-il desservir Colomiers et quelle zone à Colomiers ? On voit bien qu'aujourd'hui, à...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2017 à 17:47 :
Encore une décennie de retard à ne pas faire de suite le métro jusqu'à l'aéroport.
Un aéroport qui n'a de cesse de se développer, un parc des expositions en pleine construction à proximité et un gros frein des autorités locales via tisseo ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :