Opération de crowdfunding réussie pour sauver le canal du Midi

 |   |  291  mots
Une péniche sur le canal du Midi
Une péniche sur le canal du Midi (Crédits : sa)
En un mois, l'opération de crowdfunding "Ensemble, replantons le canal du Midi" a permis de récolter 12 500 euros sur Ulule. Un pas de plus pour Voies navigables de France (VNF) qui lutte depuis 2013 pour la sauvegarde du canal.

Lancée par VNF le 9 mars dernier sur la plateforme Ulule, une collecte de fonds a permis de lever 12 500 euros. Grâce à la mobilisation de 260 bienfaiteurs, et un don moyen de 46 euros, l'objectif initial de 7 000 euros a rapidement été dépassé. Ces dons vont permettre à VNF de poursuivre son action de sauvetage. Le coût total de la restauration du canal du Midi étant estimé à 220 millions d'euros, l'apport réel de cette première opération de financement participatif reste modeste. À noter que, depuis 2013, on compte au total plus de 3,3 millions d'euros récoltés auprès du grand public, des collectivités et via le mécénat d'entreprise de VNF.

Un enjeu de taille pour la ville de Toulouse

Le canal du Midi inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1996 pourrait, si rien n'est fait, être menacé de "déclassification", selon certains élus locaux. Une hypothèse néanmoins peu relayée. Mais le mal qui ronge le canal est bien réel : le chancre coloré, un champignon, tue les platanes présents le long du cours d'eau. La seule solution à cette maladie est l'abattage des arbres atteints pour ensuite en replanter de nouveaux. Sur les 42 000 platanes recensés, plus de 17 700 ont déjà été abattus et 5 700 ont été replantés. À ce rythme, on estime qu'il faudra environ une vingtaine d'années pour aller au bout de cette restauration.

« 1, 2, 3 Canal ! »

Suite au succès de cet appel aux dons, VNF organise sa troisième course pour la replantation des arbres du canal du Midi. Pour participer, il est nécessaire de s'inscrire , et de verser une contribution comprise entre 7 et 17€. Le 14 mai prochain dès 10h, les coureurs solidaires prendront le départ sur les Allées Jules Guesde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/04/2017 à 7:04 :
12 500 euros, une bonne nouvelle ? Parce que si le problème du canal se résume à quelques dizaines de milliers d'euros, c'est qu'il n'y a pas de problème... Un tel résultat pour un appel sur une ville comme Toulouse oú tout un chacun est soi disant attaché à son canal, c'est vraiment médiocre.
a écrit le 16/04/2017 à 21:45 :
Bien gentil, mais peu efficace ! Comme la plupart des opérations basées sur le crowfunding. C'est peut être m^me contre productif... car quand il s'agira d'avoir les budgets auprès du ministère de l'Environnement (je suppose) on les limitera sous prétexte du crowfunding existant. Et 1 % de limitation du budget c'est plusieurs millions d'Euros.... Remarque valable pour toutes les opérations que l'Etat, donc tous les français, doit financer, quitte à augmenter les impôts pour équilibrer les comptes. Les citoyens les plus solidaires sont ceux qui payent leurs impôts sans rechigner et bien évidemment sans tricher.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :