Plus de 7 000 entreprises d'Occitanie soutenues par BPI France en 2016

 |   |  737  mots
(Crédits : Rémi Benoit)
2016 a été une année de "forte croissance" pour BPI France, au niveau national comme en Occitanie, avec une forte augmentation du soutien à l’innovation. Au total 7 166 entreprises ont été soutenues dans la région, à hauteur de 1,5 milliard d'euros, majoritairement des entreprises "vulnérables".

Véronique Védrine, la directrice du réseau BPI France Sud, a présenté mardi 21 mars à Toulouse les résultats 2016 de la banque publique d'investissements dans la région.

" 7 166 entreprises ont été accompagnées en Occitanie en 2016, c'est 5 % de plus qu'en 2015 et cela correspond à un soutien d'1,5 milliards d'euros de la BPI. La progression est particulièrement importante en matière d'innovation avec 113 millions d'euros investis (+48 %)", a-t-elle pointé.

Dans le détail, la BPI s'est engagée en 2016 à hauteur de 298 millions d'euros en garantie (+10 %), 500 millions d'euros en financement (+19 %), 469 millions d'euros en court terme et 173 millions d'euros au titre du CICE (+16 %).

Ce bilan a été l'occasion de rappeler qu'en Occitanie, 95 % du tissu des entreprises est constitué de TPE et de PME.

"L'action de la BPI se concentre sur ces entreprises là, nous ciblons de manière importante les entreprises à solvabilité faible ou moyenne, notamment à travers des dispositifs de trésorerie", a décrit Laurent de Calbiac, le directeur régional BPI France de Toulouse.

Ainsi, plus de 1 628 interventions en financement de la trésorerie (à hauteur de près de 642 M€) ont bénéficié "en grande partie à des entreprises vulnérables", indique la BPI.

En 2016, la banque publique est aussi entrée au capital de huit entreprises innovantes en fonds propres à hauteur de 98 millions d'euros. Il s'agit d'Advicenne pharma, Cerenis Therapeutics, Coldway, Gamma Mabs, Genticel, Sensorion, Sigfox et Vexim.

Accompagner le développement à l'international

En 2017, BPI France continuera à fonder son accompagnement sur trois piliers : le conseil aux entreprises d'une part (en matière de performance, développement, transmissions, prospective), la formation d'autre part, au travers notamment de la plateforme de e-learning bpifrance-universite.fr, gratuite et ouverte à tous, (même aux non clients de la banque), et enfin la mise en réseau, avec notamment le réseau BPI France excellence qui compte déjà 240 membres en Occitanie et dont peuvent bénéficier les entreprises labellisées Pass French Tech.

L'aide au déploiement à l'international des entreprises est par ailleurs une nouvelle priorité pour la BPI depuis que la banque a repris le 1er janvier dernier les garanties publiques à l'export qui étaient jusque là assumées par la Coface.

"Nous proposons des dispositifs différenciant par rapport aux banques privées, notamment une assurance change. Cet outil permet de limiter le risque de change lié à l'international qui représente une vraie problématique pour les entreprises de petites tailles," indique Laurent de Calbiac.

Renforcer le partenariat avec la Région

Pour optimiser son soutien aux entreprises, la BPI déploie un partenariat avec la Région au travers notamment de deux fonds de garantie dotés de 24,3 millions d'euros, deux fonds d'innovation dotés de 47,6 millions d'euros, un prêt trésorerie spécifique aux entreprises du secteur du BTP et un fonds dédié à l'innovation sociale.

"L'Occitanie est la première région de France à avoir eu l'ouverture d'esprit de soutenir les structures d'économie sociale", souligne Nadia Pellefigue, vice-présidente du Conseil régional. À ce jour, 10 projets ont été soutenus dans ce cadre à hauteur de 800 000 €. "Mais il nous faut continuer et augmenter le nombre d'entreprises accompagnées, car la marge de progression est importante", estime-t-elle.

Sur un territoire où le poids du secteur du BTP est important, la BPI et la Région ont aussi déployé en 2016 un prêt trésorerie de 10 000 à 50 000 €, spécifique à ce secteur. Dix-sept entreprises en ont bénéficié à ce jour.

 45 millions d'euros pour la région Occitanie grâce au PIA 3

L'autre sujet majeur pour les entreprises d'Occitanie dans les mois à venir viendra du troisième volet du plan d'investissements d'avenir (le PIA 3), annoncé par le gouvernement avant l'été. Une partie de ce plan d'investissements de 10 milliards d'euros sera pour la première fois territorialisé.

Une enveloppe de quarante-cinq millions d'euros sera ainsi affectée à la région Occitanie, et ce montant pourra être doublé par le Conseil régional.

Si les orientations nationales du PIA 3 sont le numérique et le développement durable, il appartient désormais à chacune des régions d'identifier les thématiques sur lesquelles elles souhaitent se positionner. "Nous avons un intérêt fort pour le plan littoral, et réfléchissons par ailleurs à l'émergence d'un centre de formation sur la valorisation de la donnée", a indiqué Nadia Pellefigue, précisant par ailleurs, que "Carole Delga avait donné un accord de principe pour doubler l'enveloppe de 45 millions d'euros."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :