Bpifrance soutient le club de rugby de Montauban

 |   |  491  mots
Patrice Bégay (à gauche), directeur exécutif communication et Bpifrance Excellence, Laurent de Calbiac, directeur régional Bpifrance Toulouse, Véronique Védrine, directrice du réseau sud de Bpifrance, et Thierry Eychenne, président du Conseil de Surveillance USM Sapiac, portent le maillot montalbanais floqué du partenaire Bpifrance.
Patrice Bégay (à gauche), directeur exécutif communication et Bpifrance Excellence, Laurent de Calbiac, directeur régional Bpifrance Toulouse, Véronique Védrine, directrice du réseau sud de Bpifrance, et Thierry Eychenne, président du Conseil de Surveillance USM Sapiac, portent le maillot montalbanais floqué du partenaire Bpifrance. (Crédits : SV)
BPI France soutient les clubs sportifs. L'USM Sapiac, club de rugby montalbanais, et la Banque publique d'investissement, ont scellé, mercredi 7 septembre 2016 au stade Sapiac, un partenariat annuel. La banque, qui a pour mission de "servir l'avenir", souhaite s'implanter un peu plus sur les territoires avec plusieurs contrats de ce type.

"Nous partageons avec l'USM Sapiac les valeurs entrepreneuriales de volonté et d'optimisme. Nous souhaitons valoriser les succès sur les territoires. Les énergies créatrices sont en région. Et ce club est un excellent agitateur économique au niveau local. Avec l'USM, nous allons rencontrer davantage de clients et nous avons beaucoup de business à faire tous ensemble."

Avec ces mots, Patrice Bégay, directeur exécutif et directeur de la communication de Bpifrance Excellence, a transformé, le 7 septembre 2016 dans la cité d'Olympe-de-Gouges, l'essai de partenariat avec l'équipe montalbanaise de rugby, qui avait été initié en 2014. Pourquoi avoir coché le nom de Montauban et pas d'autres clubs rugbystiques, plus huppés de la région?

"Parce que nous aimons les gens qui ont des visions et Thierry Eychenne, le président de l'USM, m'a convaincu par son projet", explique Patrice Bégay.

"Nous souhaitons développer notre réseau avec les différents acteurs économiques de la ville", ajoute Laurent de Calbiac, directeur régional Bpifrance.

La Banque publique d'investissement, dont les actionnaires sont l'État et la Caisse des dépôts, devient le principal partenaire maillot durant un an - éventuellement renouvelable - du pensionnaire de Pro D2. Le montant du financement n'a pas été communiqué mais il est "équivalent" à celui d'une formation de Top 14 (élite nationale) comme le Stade Français, champion de France 2015. Bpifrance lie des accords, dans toute la France, avec des clubs sportifs collectifs féminins ou masculins, de handball, de volley-ball ou donc de rugby.

Un accord gagnant-gagnant

Comme l'indique Patrice Bégay, "90% des décisions sont prises dans les régions". La section de Bpifrance en Occitanie, basée à Balma en Haute-Garonne, a investi 45 millions d'euros, en 2015, auprès de 310 entreprises du Tarn-et-Garonne.

Grâce à cet accord, l'Union sportive montalbanaise Sapiac (créée en 1903 et champion de France en 1967) pourrait élargir dans un futur proche, son réseau de sponsors, dans un monde professionnel qui demande de plus en plus d'apports financiers extérieurs. "Nous ouvrons le carnet d'adresses de nos clients à notre nouveau partenaire", a assuré Patrice Bégay. "Nous espérons que ces fiançailles dureront longtemps pour un investissement dans l'avenir", lui a répondu Thierry Eychenne, le Président du conseil de surveillance de l'USM Sapiac, avant de préciser sa pensée : "il est compliqué de créer de la richesse. Nous avons besoin d'être accompagné. Nous allons écrire une belle histoire."

2 000 chefs d'entreprises aux Rencontres de la niaque

Et cette histoire se poursuivra en début d'année prochaine. L'USM Sapiac participera, avec les trente-neuf autres clubs sportifs partenaires de Bpifrance, à la troisième édition des Rencontres de la Niaque, spécial champions, le 18 janvier 2017 à Paris où 2 000 chefs d'entreprise de toute l'Hexagone seront présents. La deuxième édition avait réuni plus de 3 600 personnes. Le ballon est désormais dans les mains des dirigeants du club montalbanais pour inscrire d'autres transformations de conventions de partenariat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :