Nouvelle opération de mécénat pour la sauvegarde du canal du Midi

 |   |  280  mots
Voies Navigables de France lance un nouvel appel aux dons pour poursuivre la sauvegarde du canal du Midi
Voies Navigables de France lance un nouvel appel aux dons pour poursuivre la sauvegarde du canal du Midi
Voies Navigables de France lance une nouvelle opération de mécénat pour la sauvegarde du canal du Midi. Intitulée "canal du Midi : le lien qui nous unit", cette campagne doit permettre de poursuivre l’abattage des platanes malades et la replantation de nouveaux arbres.

"Canal du Midi : le lien qui nous unit". C'est le nom choisi par Voies Navigables de France (VNF) pour la campagne de mécénat sur la sauvegarde du canal du Midi. Lancée depuis quelques jours, cette opération est réalisée avec le soutien de nombreux acteurs publics, dont la nouvelle région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, le ministère de l'Environnement, de l'énergie et de la mer ou encore Toulouse Métropole.

Pour rappel, les platanes du canal du Midi sont touchés par la maladie du chancre coloré, un champignon microscopique qui les tue en 2 à 5 ans. Depuis 2006, ce sont pas moins de 14 000 platanes qui ont été abattus. Cette nouvelle opération de mécénat a pour objectif de lutter contre ce fléau.

"Les dons recueillis vont permettre de continuer le projet de sauvegarde et de replantation du canal du Midi, souligne Valérie Mura, responsable du développement du mécénat pour les plantations du canal du Midi. Ils nous permettront de poursuivre l'abattage des platanes malades et la replantation de nouveaux arbres."

À noter que la précédente campagne de ce type, lancée en 2013, a recueilli près de 2 millions d'euros de dons grâce au grand public, à de grands donateurs et à une soixantaine d'entreprises. Parmi elles figurent Airbus, le Crédit Agricole, ATR ou encore Caussat Espaces Verts. Au total, 200 millions d'euros sur 20 ans sont nécessaires pour financer ce projet.

Par ailleurs, cette nouvelle campagne de mécénat est aussi l'occasion de célébrer les 350 ans de la construction du canal du Midi et les vingt ans de l'inscription du site au patrimoine mondial de l'Unesco.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :