Airbus Group, Safran, Akka Technologies : les grands chantiers de 2016 à Blagnac

 |   |  599  mots
Futur siège d'Akka Technologies à Blagnac
Futur siège d'Akka Technologies à Blagnac (Crédits : DR)
Entre l'ouverture du siège mondial d'Airbus Group, la construction du centre de formation des cadres d'Airbus, l'inauguration du bureau régional de Safran et les projets du d'Akka Technologies... l'année 2016 sera riche en grands projets à Blagnac. Pour le maire Bernard Keller, ce développement économique rend "incontournable" le passage de la troisième ligne de métro au pied de l'aéroport.

"Blagnac va confirmer en 2016 sa centralité mondiale en matière d'aéronautique", a estimé ce mercredi 20 janvier le maire de Blagnac Bernard Keller à l'occasion de ses voeux à la presse. En effet, cette année, l'actualité des grandes entreprises du secteur sera riche en matière de projets immobiliers.

Le nouveau siège mondial d'Airbus Group ouvert au printemps

À commencer par Airbus Group. Le groupe aéronautique et spatial qui emploie 25 000 salariés dans l'agglomération toulousaine a prévu d'inaugurer d'ici à la fin du premier trimestre son nouveau siège mondial. "Au printemps, 1 500 salariés doivent s'y installer. Ce nouveau site sera édifié en bordure des pistes de l'aéroport", a précisé Bernard Keller, avant de rappeler le dynamisme du groupe qui dispose "avec  6700 avions à livrer d'un carnet de commandes rempli pour les dix années à venir".

Inauguration à l'automne de la Leadership University d'Airbus Group

L'autre grand projet immobilier d'Airbus pour 2016 sera l'ouverture d'ici à l'automne de la Leadership University. Ces 13 000 m2 de locaux situés à proximité du hall d'assemblage de l'A380 abriteront le centre mondial de formation des 17 000 cadres du géant aéronautique.

"Les dirigeants du groupe souhaitent développer un maillage croisé entre les différentes divisions de l'entreprise afin que les cadres des activités aéronautiques, spatiales ou de la branche hélicoptère se connaissent mieux et soient transposables entre les filiales", a noté le maire de Blagnac.

À côté du centre de formation sera construite une résidence hôtelière équipée de 149 chambres sur 10 étages. Coût de l'investissement : 26 millions d'euros.

Safran implante son bureau régional

De son côté, l'équipementier aéronautique Safran a décidé de regrouper cette année ses activités tertiaires et d'ingénierie aujourd'hui dispersées dans l'agglomération toulousaine sur un site unique. Ce bureau régional accueillera les sièges sociaux de Labinal Power Systems et Safran Engineering Services, certains centres de services du groupe ainsi que les antennes de Sagem, Snecma, Messier-Bugatti-Dowty et des laboratoires de recherche. L'investissement s'élève à 60 millions d'euros.

Par ailleurs, le groupe de conseil Akka Technologies va accueillir 950 salariés courant 2016 dans de nouveaux bureaux. Une fois cette première tranche de bureaux de 11 000 m2 achevée, une seconde tranche de travaux sera lancée dans l'année. La société STTS, spécialisée dans la peinture pour avions a également démarré en novembre 2015 la construction de trois nouvelles salles de peinture pour un investissement de 60 millions d'euros. Ces travaux vont permettre au groupe d'accélérer les cadences et de créer 60 emplois. À noter enfin que l'aéroport de Toulouse-Blagnac a prévu 30 millions d'euros de doubler sa surface commerciale.

La troisième ligne de métro "incontournable" pour l'aéroport

La semaine dernière, le président du directoire de l'aéroport Jean-Michel Vernhes a estimé que "l'absence du métro [pouvait] freiner le développement économique de la zone". Alors que l'aéroport n'est pas dans le tracé de référence du projet de troisième ligne de métro présenté par Jean-Luc Moudenc en décembre dernier, pour Jean-Michel Vernhes, "il est impossible que l'arrêt à l'aéroport ne reste qu'une option". À son tour, ce mercredi, Bernard Keller a alerté : "La présence d'une station à l'aéroport est une condition incontournable, il faut pouvoir relier la gare et l'aéroport sans rupture de charge." Airbus Group, l'aéroport de Toulouse-Blagnac, et la SNCF ont envoyé un courrier en ce sens à Tisséo SMTC, et la CCI Midi-Pyrénées s'apprête à leur emboîter le pas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :