Dans un contexte morose, la Banque Populaire Occitane mise tout sur le digital

 |   |  370  mots
André Samier, président et Alain Condaminas, directeur général de la BPO
André Samier, président et Alain Condaminas, directeur général de la BPO (Crédits : François Cadart)
La Banque Populaire Occitane affiche un résultat net bancaire 2015 stable par rapport à l'année précédente : 376 millions d'euros. Dans un contexte économique qualifié d'"incertain", l'établissement mise sur la digitalisation de ses services avec un investissement de 3,2 millions d'euros dans le développement de nouvelles applications.

L'année dernière déjà, lors de l'assemblée générale de la Banque Populaire Occitane, le directeur général Alain Condaminas avait prévenu : "l'effet crise se poursuivra en 2015". Il avait raison. Dans un contexte économique "incertain", la banque fait face à une baisse récurrente de fréquentation de ses agences (de l'ordre de 5 % par an depuis 10 ans). Néanmoins, malgré une baisse de l'activité commerciale au premier semestre 2015, le produit net bancaire annuel reste stable par rapport à 2014 en s'établissant à 376 millions d'euros. Le résultat net consolidé se situe à 68 millions d'euros, en légère progression (+ 0,3 %).

"Les résultats de l'exercice 2015 révèlent trois enjeux majeurs pour l'avenir : la défense de notre produit net bancaire avec la recherche de nouvelles sources de profits notamment dans 'la bancassurance', la maîtrise des charges dans une période d'investissement et une réduction du coût du risque pour maintenir notre niveau de rentabilité", souligne cette année Alain Condaminas.

Pour contrer une tendance économique morose, la Banque Populaire Occitane mise sur le digital.

La banque a ainsi investi 3,2 millions d'euros dans le développement de nouvelles applications (dématérialisation des dossiers de crédits, archivage numérique...) et déployé dans l'ensemble de son réseau d'agences tous les outils de la banque à distance (vidéo-conférence, wifi, tablettes et signature électronique pour l'authentification et digitalisation des opérations bancaires). Aujourd'hui, 57 % des 570 000 clients de la banque sont abonnés à des services en ligne.

Dans un même temps, elle a poursuivi les investissements dans son réseau d'agences (2,8 millions d'euros) et engagé des travaux de rénovation de ses sites centraux de Balma et Cahors pour un budget global de 4,5 millions d'euros.

Les perspectives 2016

La Banque Populaire Occitane annonce que les résultats commerciaux des premiers mois de l'année 2016 sont "très prometteurs". Par ailleurs, elle a engagé une démarche d'Open Innovation en ce début d'année, avec l'association La Mêlée, "pour identifier les usages de l'agence bancaire". La banque organise ainsi les 27 et 28 mai prochains un hackathon à la Cantine Toulouse. Neuf défis seront lancés sur le thème "Imaginons ensemble l'agence Banque Populaire de demain."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :