L'Occitanie, première région de France fréquentée par les touristes en 2016

 |   |  568  mots
D'après l'Insee, l'Occitanie est la deuxième région, après la Corse, dans laquelle les touristes restent le plus longtemps.
D'après l'Insee, l'Occitanie est la deuxième région, après la Corse, dans laquelle les touristes restent le plus longtemps. (Crédits : Rémi Benoit)
L'année dernière, l'Occitanie a été la région la plus visitée de France pendant l'été. L'Insee révèle quelques données clé sur cette fréquentation.

En 2017, l'Occitanie sera-t-elle, comme en 2016, la région la plus fréquentée de France ? Une étude de l'Insee sur le tourisme en Occitanie pendant l'été 2016 fait part d'une "bonne saison", assombrie toutefois par des débuts difficiles, et une baisse de fréquentation à Lourdes et sur le littoral. Cinq infos clés sur la fréquentation de l'été dernier :

Le littoral Occitan a été moins fréquenté qu'en 2015

Pendant l'été, le littoral concentre 47 % des nuitées d'Occitanie. C'est un espace touristique incontournable pour la région. En 2016, il a enregistre 0,7 % de nuitées en moins, une légère baisse de fréquentation à relativiser puisque son voisin provençal de la région Paca a enregistré quant à lui une chute de 8,6 %. Malgré cette évolution, le littoral occitan continue d'attirer les touristes qui y séjournent en moyenne bien plus longtemps qu'ailleurs.

Les villes accueillent beaucoup plus de touristes étrangers

L'Insee a enregistré une hausse de 8,3 % de touristes étrangers dans l'espace urbain en 2016. Cette tendance saisonnière est principalement due à l'Euro de football dont quelques matchs se sont déroulés dans la Ville rose. Toulouse a d'ailleurs connu une augmentation des nuitées des touristes étrangers de 53,5 % pendant le mois de juin 2016. On compte notamment pendant cette période 24 fois plus de Suédois que l'année précédente, 17 fois plus de Russes, 3 fois plus d'Italiens et 2 fois plus d'Espagnols dans les hôtels de la ville.

Lire aussi : Tourisme : l'Euro de football a embelli l'été à Toulouse

Lourdes subit une nouvelle baisse de fréquentation

Depuis 2011, la ville des miracles perd chaque année des touristes, tant et si bien qu'en 2016 elle a enregistré une baisse de fréquentation de 3,3 % par rapport à l'année précédente. La ville sainte a néanmoins accueilli 550 000 touristes, qui ont généré 1,7 millions de nuitées. La quasi-totalité d'entre eux séjournent dans des établissements dits d'hôtellerie traditionnelle (89 %).

Lire aussi : En 2015, Toulouse fait le plein... mais pas Lourdes

Le Massif central, le Massif pyrénéen et l'espace rural Occitan voient leur fréquentation en légère hausse

La saison estivale 2016 a réussi aux massifs et aux territoires ruraux d'Occitanie. Le taux de fréquentation a augmenté de 5,9 % dans le rural, de 2,4 % dans le Massif central, et plus légèrement de 1,9 % dans le Massif pyrénéen. Le milieu rural Occitan profite du camping qui représente les deux tiers de ses nuitées, contre une nuitée sur deux pour le Massif pyrénéen et 62 % pour le Massif central.

Lire aussi : L'Occitanie lance le Parlement de la montagne pour valoriser l'économie des massifs

Une nuitée sur trois a lieu dans un parc protégé

Insee été 2016 tourisme

Les 9 parcs protégés d'Occitanie (Crédits : Insee)

Le territoire d'Occitanie compte 9 parcs naturels protégés : le parc national des Pyrénées, le PNR des Pyrénées ariégoises, le PNR des Pyrénées catalanes, le PNR des Causses du Quercy, le PNR de la Narbonnaise en Méditerranée, le PNR du Haut-Languedoc, le PNR des Grands Causses, le parc national des Cévennes, et enfin le parc naturel marin du Golfe du Lion. Ces lieux touristiques ont attiré pendant la saison dernière 2,5 millions de touristes, pour au total 13 millions de nuitées. 70 % des séjours touristiques dans ces parcs se déroulent au camping.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :