Le bilan mitigé de l'agriculture végétale en Occitanie (2/3)

 |   |  509  mots
En Occitanie, 14 000 exploitations regroupent un million d'hectares de grandes cultures.
En Occitanie, 14 000 exploitations regroupent un million d'hectares de grandes cultures. (Crédits : Ré)
Selon le rapport Agri'Scopie 2016, l'agriculture végétale représentait un chiffre d'affaires de 3,75 milliards d'euros pour la campagne 2014-2015 en Occitanie. Un résultat qui ne doit pas masquer les problèmes de rentabilité dans certains secteurs et les baisses de production liées au mauvais temps. Deuxième partie de notre focus de l'été sur l'agriculture dans la nouvelle grande région.

Deuxième région agricole française, selon le rapport Agri'Scopie 2016, l'Occitanie présente cependant de grandes disparités en fonction des départements. C'est particulièrement le cas en ce qui concerne l'agriculture végétale, qui a généré un chiffre d'affaires de 3,75 milliards d'euros en 2014-2015. Ainsi, avec un chiffre d'affaires de 792 millions d'euros, le département du Gard est le plus rentable des départements d'Occitanie en 2015. À l'opposé, la Lozère est le département où l'agriculture végétale est la moins importante d'un point de vue économique, avec seulement 8 millions d'euros de chiffre d'affaires.

La viticulture, un atout économique de poids

Dans la région, l'agriculture végétale est portée par un secteur en particulier : la viticulture. La campagne 2014-2015 a été plutôt positive avec un chiffre d'affaires de 1,82 milliard d'euros, dont la moitié à l'export. La viticulture dégage ainsi le chiffre d'affaires le plus important de l'agriculture végétale régionale. Grâce aux 14 600 exploitations et à leurs 270 000 hectares de vignes, plus de 16 millions d'hectolitres de vin ont été produits en 2015, ce qui représente 34 % de la production française. Plus de 10 millions de litres de vin sont classés IGP (indication géographique protégée).

2e région productrice de fruits

Selon le rapport, la région Occitanie se place par ailleurs à la 2e place des régions les plus productrices de fruits en France et détient plus de 19 % du verger national. Situées majoritairement dans les environs de Montauban, Perpignan et Nîmes, les 4 700 exploitations arboricoles regroupent 31 000 hectares de plantations d'arbres fruitiers dont 20 % de pommiers, 14 % de pêchers et 11 % de nectariniers et de brugnoniers.

En 2015, 558 000 tonnes de fruits ont été produites, sous 7 labels de qualité différents (AOC, AOP, IGP et AB). Mais la filière arboricole a subi le mauvais temps de l'été 2014, qui a diminué la qualité des récoltes, et donc les ventes. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 485 millions d'euros et le taux d'endettement s'élève à 50 %. Pour 6 exploitations sur 10, la capacité d'autofinancement est négative.

La santé plus fragile des grandes cultures et de l'horticulture

Les grandes cultures (maïs, blé, tournesol, colza, soja...) sont présentes sur un peu plus d'un million d'hectares en Occitanie, soit 14 000 exploitations. 5,3 millions de tonnes de COP (céréales, oléagineux et protéagineux) ont été produites en 2015, et le blé tendre arrive en tête avec presque 300 000 hectares de surfaces cultivées. Mais, malgré un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros en 2014, les exploitants des grandes cultures déplorent la faible rentabilité due au mauvais temps.

Le maraîchage et l'horticulture (légumes secs, laitues, ail, maïs doux, asperges, haricots, tomates,...) comptent 25 700 hectares de terrains, soit 4 500 exploitations. Plus de 400 000 tonnes de légumes ont été produites en 2015 et le secteur a enregistré un chiffre d'affaires total de 361 millions d'euros en 2014. En revanche, le taux d'endettement est encore très important puisqu'il s'élève à 74 %. Dans la région, 20 % des exploitations se sont déclarées en danger, dont 6 % en état d'urgence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :