Les ambitions des deux nouvelles directrices du Cnes à Toulouse (2/2)

 |   |  1282  mots
Geneviève Campan et Marie-Anne Clair.
Geneviève Campan et Marie-Anne Clair. (Crédits : Rémi Benoit)
Elles ont l'ambition des visionnaires, la poigne des leaders et des étoiles dans les yeux quand elles parlent de la conquête spatiale. Marie-Anne Clair et Geneviève Campan sont les nouveaux visages du Cnes à Toulouse. Elles vont opérer la transformation numérique et managériale de cette maison qui compte 2 500 salariés et qui doit à tout prix se moderniser. Des premiers résultats doivent être visibles au prochain salon du Bourget, en juin 2017. Seconde partie de cette interview croisée : les projets du Cnes.

Le budget du Cnes augmente de 10% en 2017, passant de 2,12 milliards à 2,33 milliards d'euros. Comment interprétez-vous cette nouvelle ?

Marie-Anne Clair : Vous connaissez beaucoup d'établissements...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Offre découverte, 1€ le premier mois!

*Durée limitée, offre sans engagement,
100% numérique

Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :