Les satellites et drones au service de la "viticulture numérique"

 |   |  0  mots
Nicolas Vincent, vice-président et directeur commercial de Telespazio France
Nicolas Vincent, vice-président et directeur commercial de Telespazio France (Crédits : Rémi Benoit)
Les satellites d’observation de la terre, encore réservés aux experts et aux scientifiques, peuvent permettre à de nombreux secteurs d'améliorer leur compétitivité. Nicolas Vincent, vice-président et directeur commercial chez Telespazio France, assure que grâce aux "Earth Labs" mis en place par sa société, la viticulture trouve un nouvel essor en Aquitaine en utilisant les géo-informations fournies par les drones et les satellites. Explications.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2015 à 9:15 :
L'article n'est pas publié en entier

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :