D’infirmière à directrice de clinique, les deux vies de Véronique Dahan

 |   |  409  mots
Véronique Dahan, directrice de la clinique des Cèdres
Véronique Dahan, directrice de la clinique des Cèdres (Crédits : Rémi Benoit)
Après 17 ans passés au chevet des malades du CHU de Toulouse, Véronique Dahan a changé de vie. Cette adepte du management "doux" dirige depuis 2011 la clinique des Cèdres, l’un des fleurons du groupe Capio. Elle est nommée dans la catégorie ETI des La Tribune Women’s Awards. Un événement organisé par La Tribune-Objectif News le 7 juillet prochain à Toulouse.

Infirmière. C'est le premier métier de Véronique Dahan. "Une vocation, car j'ai toujours voulu soigner les gens", raconte celle qui dirige désormais, à 58 ans, la clinique des Cèdres. Une évolution pas banale pour cette soignante qui a passé les 17 premières années de sa carrière au chevet des malades du CHU de Toulouse.

À cette époque, elle travaille notamment au bloc opératoire aux côtés du Professeur Alain Cérène, avec qui elle participe à la première transplantation cardiaque à Toulouse. Une expérience qu'elle mettra ensuite au service du secteur privé, en participant en 1995 à la construction et à la réorganisation du nouveau bloc opératoire de la clinique du Parc.

"Après cela, j'ai eu envie d'acquérir une autre dimension et j'ai repris mes études pour faire un DESS en économie de la santé et gestion des établissements privés à Montpellier", explique-t-elle.

Un grand saut qui marque le début de sa seconde carrière. Elle devient alors directrice des soins, puis directrice opérationnelle et enfin directrice de site en 2011.

Manager n'est pas ordonner

Celle qui se dit perfectionniste gère aujourd'hui un établissement de 600 lits. L'un des fleurons du groupe Capio, avec un chiffre d'affaires de 85 M€ et 1 000 salariés. Un établissement qui regroupe toutes les spécialités, à l'exception de l'obstétrique et la chirurgie cardiaque. "J'ai contribué à amener une stabilité sociale dans l'entreprise et des relations apaisées avec la communauté médicale." 145 médecins interviennent dans l'établissement en libéral. À son actif aussi, le fort développement de l'ambulatoire qui a impliqué une importante réorganisation en interne.

"Ma précédente expérience d'infirmière de terrain me donne de la crédibilité sur ces sujets. Mais, pour manager, j'essaye toujours de convaincre les gens et de les faire adhérer à mes idées. Je suis partisane de la discussion et des explications, car manager ne veut pas dire ordonner."

Après l'ambulatoire, la directrice s'est donné un autre défi : mettre en place une organisation qui permettra la prise en charge des patients le jour même de leur opération. "Possible dans 90 % des cas", assure-t-elle. Il ne reste plus qu'à convaincre ses équipes.

Véronique Dahan fait partie des trois dirigeantes nommées dans la catégorie ETI des La Tribune Women's Awards. Un événement organisé par La Tribune-Objectif News le 7 juillet prochain à partir de 18h30 à la CCI de Toulouse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :